Open XML : Microsoft obtient la certification ECMA

Alex
11 décembre 2006 à 10h38
0
Un pas de plus vers la normalisation ISO ? Microsoft vient d'obtenir l'approbation de l'Ecma, organisation non officielle de standardisation informatique européenne, au sujet du format de document Open XML, auquel sont enregistrés par défaut les documents bureautiques produits au sein de la suite Office 2007, disponible depuis le 30 novembre pour les entreprises et accessible au grand public dès le 30 janvier prochain. Open XML sera donc soumis à l'ISO (International Organization for Standardization), qui décidera d'en faire ou non un standard au même titre que son concurrent, l'OpenDocument Format, certifié au mois de mai dernier.

De nombreuses modifications ont été apportées au format de base fourni à l'approbation de l'Ecma par Microsoft, et plus de 6000 pages de documentation ont été produites par le comité TC45, en charge de ce dossier. Seul , partisan de l'alternative OpenDocument Format, se serait élevé contre la ratification d'Open XML. « Nous pensons que le standard ISO OpenDocument Format est largement supérieur aux spécifications de l'Open XML. ODF est ce dont le monde a besoin aujourd'hui pour la compétition, l'innovation et des coûts inférieurs pour le consommateur », déclarait ainsi récemment Bob Sutor, vice président d'IBM pour l'open source.

Simple bataille de clocher ? Aujourd'hui, OpenDocument Format et Open XML s'affrontent comme les deux standards en passe de s'imposer dans l'univers de l'entreprise. La certification d'un format permet théoriquement aux professionnels de disposer d'une solution pérenne et interopérable. De nombreuses administrations étudient actuellement l'évolution de leurs systèmes informatiques à la lumière de ces problématiques. En témoigne par exemple la migration récente de certains pans de l'administration française vers la suite bureautique libre et gratuite OpenOffice.org, basée sur l'ODF mais capable de lire et d'enregistrer des documents aux formats Office (excepté 2007).

Des éditeurs comme ou Corel ont pris le parti de se conformer aux deux formats, afin de se positionner comme des alternatives œcuméniques aux solutions Microsoft. Bien que l'éditeur de Redmond prône l'ouverture et l'interopérabilité au moyen d'Open XML, ses nombreux détracteurs estiment qu'il ne cherche qu'à attirer à lui les entreprises et les administrations ayant manifesté leur soutient à ODF, pour conforter son emprise sur le marché de la bureautique.

Parmi les précurseurs, soucieux de l'adoption du format ODF pour garantir l'interopérabilité des documents officiels à leurs administrés, se trouve l'état du Massachusetts. Sa prise de position, sans concession, en faveur des formats ouverts, est pour beaucoup dans la médiatisation de ces questions. Un long article du magazine ComputerWorld, construit à partir des emails échangés entre Microsoft et l'état du Massachusetts, affirmait la semaine que l'éditeur de Redmond a fait subir d'importantes pressions sur les responsables de la question des formats. Et confirmait par là même l'importance des enjeux sous-jacents.

Open XML sera examiné par l'ISO dans les mois à venir.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Surprise : les GAFA jugent la taxe GAFA
Drako GTE : la nouvelle hypercar électrique aux 1200 chevaux a été dévoilée
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top