Office 2007 : interface disponible sous licence

Par Alex
le 22 novembre 2006 à 14h30
0
Microsoft propose désormais aux éditeurs tiers de disposer sous licence des éléments issus de l'interface d'Office 2007 pour les incorporer à leurs propres produits. Cette licence, gratuite, est accessible à tous, y compris à ceux qui développent des produits à destination d'autres systèmes d'exploitation que Windows. Certains logiciels pourraient donc prochainement arborer les « rubans » de boutons d'Office 2007, qui constituent l'une des évolutions les plus marquantes de la suite Office en termes d'ergonomie.

Microsoft explique que des centaines de millions de dollars ont été dépensés pour aboutir à la nouvelle interface d'Office 2007 et qu'il serait dommage que les éditeurs ne puissent pas en profiter. Toutefois, la firme de Redmond entend bien protéger sa propriété intellectuelle. Ainsi, une documentation technique sera fournie, mais aucun pan de code ne sera accessible.

Pour profiter de cette licence, il suffit d'en accepter les conditions d'utilisation sur le site de Microsoft et de fournir quelques renseignements sur son produit. Si l'accès est totalement gratuit, l'éditeur impose toutefois un certain nombre de restrictions à ceux qui souhaiteraient en profiter. Il précise notamment que cette interface ne doit pas être utilisée pour mettre au point des concurrents directs aux cinq applications phare de la suite Office 2007.

01C2000000404839-photo-exemple-impl-mentation-interface-office-2007.jpg
Un exemple des règles à respecter pour utiliser l'interface d'Office 2007...


120 pages de documentation accompagneront bientôt la licence. Au sein de ce manuel, un certain nombre d'indications correspondent à des implémentations obligatoires, alors que d'autres sont simplement conseillées. Enfin, certains paragraphes concernent ce que Microsoft qualifie de « bonnes pratiques ».

En permettant ainsi à des tiers de reproduire les éléments clé de l'interface d'Office 2007, Microsoft souhaite vraisemblablement positionner cette dernière comme une sorte de « standard » en matière de bureautique. Les éditeurs sont ainsi en mesure de proposer des logiciels dont l'interface sera déjà familière aux utilisateurs d'Office, ce qui peut faciliter leur adoption. Plus d'informations sont disponibles, dans la langue de Shakespeare, sur le site de l'éditeur.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Sono Sion, la voiture électrique rechargeable à l'énergie solaire, sera construite dans des usines suédoises
L'app e-santé Google Fit est disponible sur iOS
Airbnb veut produire des émissions pour inviter les voyageurs... au voyage
Démonté sur YouTube, le Huawei P30 montre son zoom périscopique
5G : Theresa May ignore les États-Unis et autorise Huawei (partiellement)
Tesla accuse une perte nette de 700 millions dans ses résultats financiers du 1er trimestre
Honor perd un prototype dans un train en Allemagne et offre 5000 € pour son retour
Comparatif 2019 : quel est le meilleur vidéoprojecteur ?
🎯 French Days 2019 : plus que quelques heures avant le Black Friday à la française !
Apex Legends : EA cesse de payer les streamers, les diffusions baissent de 75% sur Twitch
 Ford investit 500 millions dans Rivian : un nouveau véhicule électrique en approche
Peu avant sa sortie, Days Gone annonce déjà son premier DLC (mais il est gratuit)
Microsoft publie d'excellents résultats trimestriels, encore une fois portés par le cloud
Le design des Google Pixel 3a a fuité et surprise... vous n’allez pas être surpris !
Apple : les claviers de MacBook désormais réparés en une journée ouvrée ?
scroll top