Telefonica rachète O² et s'implante en Grande-Bretagne et en Allemagne

Par
Le 02 novembre 2005
 0

L'Espagne est décidemment au coeur du mouvement de concentration dans les télécoms européennes. Après le rachat de Auna par France Telecom pour 6.4 milliards d'euros, c'est au tour de l'opérateur historique espagnol, <a class="petitlien" href="http://www.

L'Espagne est décidemment au coeur du mouvement de concentration dans les télécoms européennes. Après le rachat de Auna par 1 pour 6.4 milliards d'euros, c'est au tour de l'opérateur historique espagnol, Telefonica de s'offrir le groupe britannique O² pour 17.7 milliards de livres soit environ 26.6 milliards d'euros.

Même si Deutsche Telekom ou KPN peuvent encore surenchérir, cette opération devrait permettre à Telefonica de mettre la main sur près de 25 millions de clients au téléphone mobile, essentiellement en Grande-Bretagne et en Allemagne, et ainsi de se hisser au troisième rang européen, derrière Vodafone et Orange mais devant T-Mobile.

Après une première vague de concentrations en 1999-2000 avec la méga fusion Vodafone-Mannesmann ou encore le rachat d'Orange par France Telecom, les télécoms européennes semblent en tout cas reprendre leur mouvement de concentration.

Reste à savoir si des opérateurs français comme SFR ou Bouygues Telecom s'inscriront dans ce mouvement et si ils seront des proies ou des prédateurs.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top