Nokia veut-il privilégier le MMS plutôt que la 3G ?

Par
Le 25 septembre 2002
 0

Le Vice-président de Nokia Mobile Phones aurait déclaré à Reuters que "du point de vue du consommateur, le MMS c'est la 3G."

Le Vice-président de Nokia Mobile Phones aurait déclaré à Reuters que "du point de vue du consommateur, le MMS c'est la 3G."

"Du point de vue du consommateur, le MMS c'est la 3G", aurait déclaré à Reuters lundi Anssi VANJOKI, Vice-président de Nokia Mobile Phones.

Les opérateurs de téléphonie mobile ont déboursé près de 100 milliards d'euros pour pouvoir acheter aux différents gouvernements européens des licences d'exploitation des futurs réseaux mobiles 3G (UMTS) et développer l'Internet mobile sur le continent.

Endettés, ceux-ci ont repoussé la construction de leurs réseaux 3G. Ils attendent donc beaucoup de l'UMTS (universal mobile telecommunications system), une technologie qui permettra la circulation de données à haut débit, dans la pratique de 64 kbps à 384 kbps.

"Avec la norme de transmission à grande vitesse WCDMA (Wideband CDMA) pour l'UMTS, on obtient de la bande passante. Or, il est évident que l'on n'en a pas besoin dans l'immédiat", aurait ajouté Anssi VANJOKI, pour qui la priorité serait "d'accroître la capacité des réseaux GPRS actuels".

Le GPRS (global packet radio services) utilise la norme GSM. Technologie prometteuse pour l'Internet mobile pré-UMTS, le GPRS permet de transmettre des informations par paquets, comme sur Internet, à un débit maximum de 115 kbps.

Voilà pour la téléphonie 2G+ (GPRS) et 3G (UMTS).

De son côté, le MMS n'utilise pas le canal de signalisation, comme c'est le cas pour le SMS (message court limité à 160 caractères), mais le réseau de données. Tout comme l'e-mail, il permet d'acheminer des contenus multimédias et sa facturation varie en fonction du contenu.

Les déclarations d'Anssi VANJOKI interviennent quelques jours avant la présentation du premier photo-téléphone 3G signé Nokia. Le fabricant finlandais pense ne pas pouvoir atteindre ses objectifs de vente (plusieurs millions d'exemplaires) avant l'année prochaine.

En revanche, la demande dépasserait l'offre pour le Nokia 7650, un photo-téléphone mobile avec écran couleur capable de transmettre des MMS sur les réseaux actuels, réseaux basés sur la norme européenne de téléphonie mobile pour la transmission de la voix et de messages courts : le fameux GSM (global system for mobile).
Modifié le 20/09/2018 à 15h48
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top