Les Iles du Pacifique s’offrent un premier réseau GPRS

Par
Le 17 septembre 2002
 0

Pour le compte de Tikiphone, opérateur polynésien, l’équipementier télécoms français Alcatel installe un réseau GPRS.

Pour le compte de Tikiphone, opérateur polynésien, l'équipementier télécoms français Alcatel installe un réseau GPRS.

Alcatel, équipementier télécoms français, vient de signer un contrat avec l'opérateur mobile de Polynésie française, Tikiphone, pour l'extension de son réseau GSM (global systems for mobile) de 900 MHz sous la marque « VINI » et sa migration vers des solutions voix/données de nouvelle génération.

«Alcatel accompagne depuis plusieurs années le développement de la téléphonie mobile en Polynésie Française », a souligné Yannick TERIIEROOITERAI, Président-directeur général de Tikiphone.

Cette extension devrait permettre à l'opérateur d'augmenter le nombre de ses abonnés mobiles. Ils sont 75 000 abonnés aujourd'hui, et pourraient être 100 000 d'ici à la fin de l'année.

L'objectif technique du projet Alcatel/Tikiphone est que le réseau supporte jusqu'à 10 000 souscriptions GPRS (Global Packet Radio Service).

Dans un premier temps, le réseau sera déployé à Papeete, capitale de Tahiti, puis sera étendu aux îles Sous-le-vent (Uturoa), aux Tuamotu et aux îles Marquises.

Alcatel fournira à Tikiphone sa solution Evolium incluant un réseau d'accès radio (stations de base et contrôleur) compatible GPRS ainsi qu'un système de coeur réseau.

Le réseau et les services GPRS proposés par Alcatel doivent à l'avenir permettre à Tikiphone de migrer vers la téléphonie mobile de troisième génération (UMTS - universal mobile telecommunications system).

De plus, Tikiphone proposera un réseau privé virtuel (VPN) en s'appuyant sur la solution Corporate Mobility Manager (CMM) d'Alcatel.

Tikiphone, filiale à 100% de l'Office des Postes et Télécommunications de Polynésie française, a été créé en juin 1995 par l'OPT, Alcatel et des partenaires locaux.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top