Kazaa règle un dernier litige : 10 millions de $

Alex
02 novembre 2006 à 12h42
0
Sharman Networks, éditeur australien du célèbre logiciel de peer-to-peer (P2P) Kazaa, serait selon le New York Times en passe de régler le dernier litige qui l'oppose aux différents industriels de la musique et du cinéma via le versement d'une somme estimée à environ dix millions de dollars à la National Music Publishers' Association (NPMA). En juillet dernier, Sharman Networks avait accepté de verser plus de cent millions de dollars à l'industrie du disque américaine.

Dans le même temps, Kazaa renouvelle l'engagement pris en faveur de la lutte contre la diffusion de contenus protégés par le droit d'auteur sur son réseau par la mise en place de filtres. Alors que l'affaire était en cours d'examen devant le tribunal de Los Angeles, les deux protagonistes ont annoncé lundi être parvenus à un arrangement. Si les termes de cet accord sont acceptés par la cour, les poursuites engagées par la NMPA pourront cesser.

« Cet accord représente une victoire importante pour les artistes, les éditeurs et les consommateurs de musique », déclare David Israelite, président de la NMPA, dans un communiqué. « Il représente une étape importante dans la transformation du marché de la musique en ligne et permettra aux services légaux de prospérer ». Kazaa, qui n'a pas encore commenté cette décision, s'emploie désormais à développer des partenariats avec les maisons de disque afin de diffuser de façon légale des morceaux sur son réseau.
Modifié le 18/09/2018 à 15h07
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

La Tesla Model 3 perd les faveurs de l'Europe, qui lui préfère la future Renault ZOE 2
Netflix augmente ses tarifs en France dès aujourd'hui
Bill Gates considère que
Un outil destiné aux forces de l'ordre capable de déverrouiller quasiment tous les smartphones
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
Sommet européen des 20 et 21 juin : objectif zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050 ?
Une pétition demande à Netflix de déprogrammer Good Omens... une série produite par Amazon
Le Raspberry Pi 4 est là : trois configurations jusqu'à 4 Go de RAM (et un kit desktop)
La mémoire informatique universelle pourrait révolutionner la consommation des data centers
AMD : le Ryzen 7 3800X mettrait à mal les Core i9-9900K d'Intel sur GeekBench
scroll top