Kazaa règle un dernier litige : 10 millions de $

0
Sharman Networks, éditeur australien du célèbre logiciel de peer-to-peer (P2P) Kazaa, serait selon le New York Times en passe de régler le dernier litige qui l'oppose aux différents industriels de la musique et du cinéma via le versement d'une somme estimée à environ dix millions de dollars à la National Music Publishers' Association (NPMA). En juillet dernier, Sharman Networks avait accepté de verser plus de cent millions de dollars à l'industrie du disque américaine.

Dans le même temps, Kazaa renouvelle l'engagement pris en faveur de la lutte contre la diffusion de contenus protégés par le droit d'auteur sur son réseau par la mise en place de filtres. Alors que l'affaire était en cours d'examen devant le tribunal de Los Angeles, les deux protagonistes ont annoncé lundi être parvenus à un arrangement. Si les termes de cet accord sont acceptés par la cour, les poursuites engagées par la NMPA pourront cesser.

« Cet accord représente une victoire importante pour les artistes, les éditeurs et les consommateurs de musique », déclare David Israelite, président de la NMPA, dans un communiqué. « Il représente une étape importante dans la transformation du marché de la musique en ligne et permettra aux services légaux de prospérer ». Kazaa, qui n'a pas encore commenté cette décision, s'emploie désormais à développer des partenariats avec les maisons de disque afin de diffuser de façon légale des morceaux sur son réseau.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page