Erenis lève 22.5 M€ pour accélérer le déploiement de fibre optique en région parisienne

01 juin 2018 à 15h36
0
Spécialiste de la fibre optique, Erenis annonce une levée de fonds de 22.5 M€ afin d'accélérer son déploiement à Paris et dans la proche couronne

L'intérêt de pour la fibre optique ne décourage pas les investisseurs. Spécialiste de la fibre optique, l'opérateur Erenis annonce une levée de fonds de 22.5 millions d'euros auprès de Iris Capital - chef de file de l'opération -, AGF Private Equity, Crédit Agricole Private Equity et Net, afin d'accélérer son déploiement à Paris et dans la proche couronne.

Contrairement à son concurrent CitéFibre, proposant un accès FTTH jusqu'à l'abonné, Erenis se limite à la desserte en fibre optique des immeubles (FTTB) et déploie ensuite une liaison VDSL pour desservir l'abonné. Cette stratégie lui permet de déployer rapidement son réseau et de revendiquer, trois ans après son lancement, plus de 30.000 logements raccordables. Erenis vise les 85.000 logements "raccordés" d'ici la fin 2006 et le cap du million fin 2010.

En combinant fibre optique FTTB et VDSL, l'opérateur peut ainsi proposer des services "triple play" comme l'accès internet (de 50 Mb/s à 100 Mb/s), de la télévision haute définition (encodage MPEG-4, double flux) ou encore de la téléphonie résidentielle.

"Un foyer sur quatre devient client d'Erenis pour le téléphone ou pour l'Internet dans les six mois qui suivent le raccordement d'un immeuble" déclare Frédéric Boutissou, Président directeur-général d'Erenis."Ceci nous encourage à étendre la couverture et à satisfaire l'attente croissante des abonnés pour de nouveaux services vidéo."

Même si Free travaille sur des concepts comme l'ADSL bounding, consistant à mettre en parallèle plusieurs lignes téléphoniques pour augmenter les débits, les ingénieurs d'autres opérateurs estiment que les débits pourraient désormais plafonner avec le traditionnel fil de cuivre. Outre des technologies sans-fil comme le Wimax, la piste la plus crédible pour accélérer les débits est celle de la fibre optique même si plusieurs stratégies existent : raccordement des sous répartiteurs, des immeubles ou des logements.

Malgré ces 22.5 M€, il est peu probable que Erenis bouscule les grands opérateurs. Mais ses investisseurs font certainement le pari que son réseau en fibre optique sera racheté par Free, Neuf, Alice, Club-Internet voire Noos, afin de disposer en région parisienne d'un réseau à très haut débit, alternatif à celui de France Telecom...
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Test Android Froyo 2.2 : les nouveautés de la bêta passées au crible
HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Ogg Vorbis & Xvid pour la platine DivX de Kiss
Mobinaute lance un comparateur de prix ainsi qu'une boutique en ligne
Comparateur de prix Clubic : du nouveau
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Haut de page