Google Maps : bientôt la fin de l'historique de vos trajets ? On vous explique pourquoi

Camille Coirault
Publié le 06 juin 2024 à 09h29
Une demie-fin, mais c'est pour votre bien © 1st footage / Shutterstock
Une demie-fin, mais c'est pour votre bien © 1st footage / Shutterstock

La confidentialité des données, voilà une des thématiques les plus brûlantes pour nous autres, usagers du numérique. Voilà pourquoi Google va opérer quelques changements pour son application si appréciée, Google Maps.

Fort de son milliard d'utilisateurs actifs, Google Maps est incontestablement l'empereur des services de cartographie et des applications GPS. Depuis son lancement, la fonctionnalité Timeline (ou Vos trajets en français) vous permet de revenir en arrière et de suivre avec précision tous les déplacements que vous avez effectués avec une précision démentielle. Lieux visités, nombre de km parcourus en avion, à pied ou en voiture, etc.

Dans la même veine que cette mise à jour datant de la fin d'année 2023, la firme de Mountain View a décidé de mettre fin à l’accès web de cette fonctionnalité. Objectif : une gestion plus sécurisée et privée de vos données de déplacements.

Maps joue la carte de la confidentialité

Selon un rapport émanant d'Android Police, l'entreprise a pris la décision d'avertir ses utilisateurs des modifications imminentes de Google Maps, cela simplement par e-mail. La Timeline, fonctionnalité jusque-là accessible depuis le web, se cantonnera dorénavant à un stockage local sur les appareils des utilisateurs. Cela signera donc la fin de la synchronisation universelle des données, si bien que chaque historique de déplacements deviendra unique à l'appareil employé.

Cette transition s'opérera de manière progressive, Google Maps notifiant au fur et à mesure ses utilisateurs, par courriels et notifications push, lorsque leur compte sera prêt. Un bouton dédié au sein même de l'application permettra alors de migrer l'historique existant vers une base de données locale. Toutefois, à défaut d'une telle migration, il se pourrait que Google supprime une partie, voire la totalité de l'historique lors de la désactivation de l'accès web à la Timeline. Si vous voulez garder vos souvenirs de vacances conservés par le grand Google, pensez donc à le faire !

Un stockage des données désormais plus confidentiel © tsingha25 / Shutterstock
Un stockage des données désormais plus confidentiel © tsingha25 / Shutterstock

Des sauvegardes chiffrées pour ne rien perdre

Afin d'apaiser les inquiétudes suscitées par la perspective d'une perte de données, Google Maps se dote à présent d'une nouvelle fonctionnalité de sauvegarde. Désormais, vous pourrez sauvegarder des copies chiffrées de votre historique de localisation sur les serveurs de Google. Cette solution vous permettra de restaurer ledit historique sur un nouvel appareil, vous garantissant ainsi une continuité dans votre historique, et ce même après la suppression de la Timeline web.

Les 10 meilleures applications GPS pour naviguer en toute simplicité en 2024
Quasiment indispensables pour les millenials et la génération Z, les applications de GPS ne se limitent pas simplement à une utilisation en voiture. Bon nombre d'entres elles intègrent aujourd'hui des options pour naviguer dans les méandres des transports en commun, ou tout simplement découvrir une nouvelle ville en mobilité douce ! Dans cette sélection, nous vous proposons 10 applications plus ou moins connues qui méritent un essai.

Toutefois, les détails précis quant à la date de fin de l'accès web à la Timeline demeurent dans le flou. Google semble fixer des échéances distinctes pour chaque utilisateur, avec une date indicative arrêtée au 1ᵉʳ décembre 2024. Pas d'inquiétude cependant, il n'est aucunement question d'une telle suppression sans vous en avertir au préalable. Si vous n'avez pas reçu de notification, c'est que rien n'a encore changé pour vous.

  • Précision des cartes
  • Base de données très riche
  • Mises à jour rapides
  • Dimension communautaire

Google Maps est l'application reine dans le domaine de la cartographie et de la géolocalisation. Simple, pratique et complète, elle offre des tonnes de fonctionnalités à ses utilisateurs, qui en profitent de manière quotidienne pour se rendre à divers points de rendez-vous. Les avis permettent par ailleurs de se faire une bonne idée de la qualité des adresses vers laquelle l'utilisateur se rend. Dans l'ensemble, c'est un indispensable.

Par Camille Coirault

Une fois réveillé dans le bateau arrivé en Morrowind, j’avais mis le doigt dans l'engrenage. Un autre de mes doigts fut lui aussi coincé entre les pages des livres d’auteurs classiques : Charles Baudelaire, Émile Zola, Choderlos de Laclos ou Victor Hugo pour ne citer qu’eux. Vingt ans après, quelques milliers d'heures à jouer, à lire, et me voilà ! Mon coeur balance toujours entre ma passion de la tech, des jeux vidéo et mon amour incommensurable pour les Lettres. Spoiler : je n’ai pas choisi et cela ne risque pas d’arriver de sitôt.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (2)
JeXxx

Une question qui peut sembler bête, mais les utilisateurs auront-ils le choix entre la sauvegarde de leurs données dans le cloud ou uniquement en local ? Je suis favorable au RGPD, mais il arrivera un moment où nous ne pourrons plus rien faire si un acteur, tel que Google qui n’est pas irréprochable dans ce domaine, ou un autre, souhaite améliorer l’expérience utilisateur.

MisterDams

Le fameux prétexte de la vie privée pour dire de se débrouiller à stocker soit-même les données…

C’est surtout qu’avec la séparation progressive des services avec le DSA, Google se retrouve à stocker sur ses infras une donnée qui n’a plus aucune valeur marchande. Quelque chose me dit que plus ça va et plus on va devoir se stocker nos données nous-même ou payer pour qu’elles le soient.