Instagram teste un nouveau format publicitaire qui ne va pas vous plaire

Mathilde Rochefort
Publié le 04 juin 2024 à 15h16
Instagram veut encore plus de publicité © PixieMe / Shutterstock
Instagram veut encore plus de publicité © PixieMe / Shutterstock

Instagram cherche constamment à augmenter ses revenus publicitaires. Cela passe forcément par de nouveaux formats ou des annonces plus nombreuses, quitte à entraver l'expérience utilisateur… Désormais, le réseau social teste les publicités que vous ne pourrez pas faire défiler.

Car la publicité, c'est le gagne-pain principal de Meta, la maison mère d'Instagram. Au premier trimestre 2024, son chiffre d'affaires issu de la pub a explosé de 27 % d'une année sur l'autre, le faisant atteindre 35,6 milliards de dollars. C'est tout naturellement que le géant des réseaux sociaux veut continuer sur sa lancée en testant de nouveaux formats publicitaires.

La pause pub bientôt sur Instagram

Sur Reddit et X.com, anciennement Twitter, plusieurs utilisateurs d'Instagram ont fait part d'une nouvelle expérience vécue sur la plateforme. En scrollant à travers les Stories ou le feed, ils sont tombés sur une publicité : jusqu'ici, rien d'anormal. Sauf qu'il leur était impossible de la faire défiler, et une petite inscription en bas de l'annonce indiquait « Ad Break » (pause publicité). Elle était accompagnée d'un compte à rebours avec le temps restant avant de pouvoir scroller à nouveau.

En appuyant sur cette icône, les utilisateurs ont accédé à un message équivoque de la part de la plateforme : « Les pauses publicitaires sont une nouvelle façon de voir les publicités sur Instagram. Parfois, vous devrez voir une publicité avant de pouvoir continuer à naviguer. » Matthew Tye, porte-parole d'Instagram, a confirmé qu'il s'agissait d'un test.

« Nous testons en permanence des formats susceptibles d'apporter de la valeur aux annonceurs », a-t-il précisé. Depuis l'année dernière, le réseau social a aussi déployé les publicités dans l'onglet Explorer.

Meta tire la majorité de ses revenus d'Instagram et de Facebook © Koshiro K / Shutterstock
Meta tire la majorité de ses revenus d'Instagram et de Facebook © Koshiro K / Shutterstock

Plus de pub, partout

Ce type d'expérience n'est pas exclusif à Instagram. Depuis l'année dernière, YouTube impose des publicités d'au moins 30 secondes à ses utilisateurs sur téléviseur. Lors de la dernière présentation des résultats d'Alphabet, sa maison mère, il a même été suggéré que des annonces seraient aussi diffusées lorsqu'une vidéo est mise en pause.

TikTok aussi diffuse des publicités pendant les vidéos. Mais les utilisateurs ont la possibilité de les faire défiler. Pour sa part, Instagram « fournira des mises à jour si ce test aboutit à des modifications formelles du produit », a indiqué le porte-parole de la société. Il y a donc fort à parier pour que cette nouvelle fonctionnalité soit (malheureusement) adoptée à plus grande échelle…

  • Des interactions faciles par de nombreux canaux (publications, Stories, messagerie, etc.)
  • Un réseau social adapté aux préférences des utilisateurs dans la gestion de leur compte
  • De nombreux types de contenus à créer, à partager et à consulter

Instagram est un réseau social basé sur le partage de photos et vidéos via l'application mobile ou le service en ligne de la plateforme. Les millions d'utilisateurs en France et dans le monde peuvent interagir par le biais de nombreux contenus : publication, story, réel, message direct, mention, commentaire, etc.

Source : The Verge

Par Mathilde Rochefort

Avide de nouvelles technologies et particulièrement férue de la marque à la pomme, j’en fais mon métier depuis près d’une décennie. Réseaux sociaux, IA et autres applications… Je partage mon expertise quotidiennement sur le World Wide Web.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
arbor111

Les américains sont les champions du monde pour détruire eux-mêmes ce qu’ils ont créé. Youtube, Facebook, Google… Des géants qui faisaient rêver et qui sont devenus des veaux boulimiques qui traitent leurs utilisateurs en deux catégories, ceux qui paient, et ceux qui se vendent et génèrent les revenus des GAFAM.

Loposo

C est surtout la découverte que ce genre de réseaux a un coût de fonctionnement et des actionnaires qui veulent toujours un record. Donc oblige à avoir plus d argent et pas forcément 50 solutions

Fodger

Il y a une solution simple à ces daubes : désinstaller.
Restez libre.

Felaz

C’est vrai qu’Instagram manquait cruellement de pub !

Sodium

Je vais juste continuer de ne pas utiliser ce pseudo-social pour narcissique en manque de reconnaissance.

Nmut

Comme tout réseau social.
Ou même quelque part sur tout forum…

Oh wait! :stuck_out_tongue:

Sodium

Euh non, il y a des gens qui utilisent les réseaux sociaux pour partager d’information et pas une énième photo d’eux à la plage.

Roger_Pimpon

Ils ne détruisent rien du tout. Je le crains. Consommer de la publicité n’est pas pour beaucoup vécu comme une vraie gène. Cela relève presque de l’information. On nous informe comment consommer. L’heureuse fortune des influenceurs en est un bon indicateur.
Netflix en a aussi fait la démonstration (avec certes un cadeau tarifaire).
La somme de pub que consomme aujourd’hui un utilisateur lambda de smartphone a dépassé depuis longtemps le seuil de la douleur. Aux US, les téléspectateurs sont habitués depuis longtemps à manger de la pub toute les 13 minutes. Pour les nouvelles générations, ce parasitage relève du nominal.
Les personnes que cela insupportent au point d’avoir la volonté du renoncement sont très rares.
Sur YT, je parviens encore un peu à faire mon chemin (YT dégrade mon expérience, mais ça reste toujours préférable à voir de la pub). Mais si vraiment cela devenait impossible, je serais très mal. Réduire ma conso YT est très faisable, je l’ai fait d’ailleurs avec les vagues successives de blocage. Mais YT est malheureusement en monopole. La ramener à zéro … (quelques tutos un peu indispensables).
Une chose dont il serait interessant de qualifier : dans quelle mesure une pub imposée devient improductive. Parce que personnellement, le produit dont on m’impose la pub, mon ressentiment négatif à l’égard du produit est tel que je m’engage immédiatement à ne pas le consommer. Le produit me sort immédiatement par les yeux.

Murphy

C’est quoi instagram ???

Nmut

Et scoop: même sur Instagram!
En fait, le réseau n’est pas en lui même un problème, c’est comme d’habitude ce que les gens en font!