Stéphane Bismuth : "Grâce à ses partenaires, Overture touche 9 internautes sur 10"

0
Directeur du Business Development d'Overture France, Stéphane Bismuth évoque l'évolution du marché des liens sponsorisés et du marketing à la performance

JB - Overture touche 90% des internautes français. Quelle part de marché revendiquez vous sur le marché français du "marketing à la performance" ?

SB - Les liens sponsorisés ou Search Marketing représentent déjà 30% des investissements publicitaires en ligne en France selon notre estimation. L'IAB et PriceWaterhouse déclarent qu'ils représentent 40% des investissements en ligne aux Etats-Unis et au Royaume-Uni aujourd'hui. Et comme vous le soulignez, Overture grâce à son réseau de partenaires permet aux annonceurs de toucher plus de 9 internautes sur 10 en France.

JB - Avec AdSense, Google a su séduire des millions de webmasters de sites personnels ou de blogs qui proposent ses publicités tout en touchant de petites commission. Quand est-ce que Content Match sera disponible pour cette population ?

SB - ! Search Marketing - Overture en Europe - a lancé au mois d'août dernier un test de son produit Yahoo! Publisher Network qui permet aux sites de toute taille d'afficher notamment des liens sponsorisés sur leurs pages. Nous sommes encore en phase béta sur "invitations seulement" aux Etats-Unis afin de proposer une solution qui répond au mieux, à la fois aux attentes de ces sites mais également aux besoins de trafic qualifié des annonceurs. Nous prévoyons d'ouvrir cette offre à tous les sites éditoriaux courant 2006.

JB - lance le Pay Per Call, VibrantMedia lance ses Intellitext, MSN adCenter croit au ciblage des internautes. En tant qu'inventeur du lien sponsorisé, comment voyez vous évoluer cette forme de publicité ?

SB - Grâce à notre antériorité sur le marché des liens sponsorisés et à une stratégie de qualité de services qui fait partie des fondements d'Overture, nous avons pu développer des relations fortes avec nos annonceurs et partenaires et participer à la professionnalisation du marché. Du point de vue de l'innovation, nous faisons actuellement différents tests aux Etats-Unis ainsi qu'au Royaume-Uni sur des produits que nous lancerons courant 2006 à travers l'Europe.

Le premier produit testé aux Etats-Unis est la recherche sponsorisée locale qui permettra à un annonceur de toucher des internautes en fonction de leur localisation, délimitée par un périmètre géographique précis. Le second produit, en test au Royaume-Uni sur le secteur du voyage, est la recherche sponsorisée sur mobile, avec des acteurs tels que Vodafone, Orange et Yahoo! Mobile.

JB - Certains de vos partenaires comme Wanadoo ou MSN travaillent sur leurs propres solutions de liens sponsorisés. Est-ce la conséquence du rachat par Yahoo! ou une évolution logique pour le marketing à la performance ?

SB - Le choix de MSN de tester leurs propres solutions est uniquement la preuve du dynamisme du marché et en aucun cas le résultat de notre rachat par Yahoo!.

Nous considérons ce dynamisme comme un signal très positif et nous considérons que ces nouveaux acteurs participeront à la démocratisation du modèle des liens sponsorisés, qui participe au final à tous les acteurs. Je tiens à souligner qu'Overture reste partenaire de MSN et Wanadoo en France et dans le monde.

JB - Yahoo est propriétaire d'Overture mais également de Kelkoo. Anticipez-vous une convergence de vos technologies ou de votre portefeuille client ? Après tout, les deux modèles sont très proches.

SB - Grâce à l'acquisition de Kelkoo et d'Overture, Yahoo! est le seul acteur sur le marché capable de proposer à ses annonceurs une offre complète de publicité en ligne : liens sponsorisés, moteur de shopping, campagnes de branding, publicité contextuelle et multimédia.

JB - Stéphane Bismuth, je vous remercie.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page