SAP rachète LightHammer sur les terres d’Oracle

01 juin 2018 à 15h36
0
Premier éditeur européen de progiciels de gestion (ERP), l'allemand a confirmé mercredi le rachat de son homologue américain Lighthammer Software.

Concurrent des pointures américaines du progiciel de gestion, SAP (www.sap.com) a confirmé le 22 juin 2005 faire l'acquisition de l'éditeur US Lighthammer Software Development Corp. (www.lighthammer.com).

Cette opération au montant non communiqué, doit permettre au groupe allemand de consolider son offre de solutions de gestion des performances industrielles et, par extension, de rester solide face à ses concurrents étatsuniens Oracle et Siebel.

Le rachat de Lighthammer donne potentiellement à SAP 12.000 nouvelles références industrielles. La suite Lighthammer Collaborative Manufacturing leur sera proposée sous la forme d'une appli SAP xApps sur plate-forme NetWeaver.

SAP a précisé dans un communiqué que les employés de Lighthammer continueront à travailler à Exton, Pennsylvanie, l'entité elle-même sera intégrée à SAP America et SAP Labs.

"Il est essentiel pour les industriels de mettre en œuvre ce que nous appelons la conception/fabrication adaptative, de repenser la gestion de la chaîne logistique, d'assurer en cas d'imprévus. Les solutions SAP/Lighthammer accompagnent ce mouvement", a indiqué Nils HERZBERG, VP de SAP AG.

L'acquisition de Lighthammer par SAP devrait être finalisée en juillet 2005.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le navigateur web NetFront en version 3.2 disponible en langue Anglaise sur Pocket PC
Overture s'invite sur le shopbot de ValueClick
Free sort un forfait bas débit gratuit de 20h par mois
Apple iTunes est attaqué en justice pour violation de brevet
Blogosphère : le web
Le navigateur web NetFront en version 3.2 disponible en langue Anglaise sur Pocket PC
Overture s'invite sur le shopbot de ValueClick
Free sort un forfait bas débit gratuit de 20h par mois
Apple iTunes est attaqué en justice pour violation de brevet
Blogosphère : le web
Haut de page