France Telecom et Canal+ vendent leurs réseaux câblés

22 décembre 2004 à 00h00
0
Après avoir regroupé leurs actifs, , et Canal+ annoncent la cession de leurs réseaux câblés au fonds d'investissement Cinven et au câblo-opérateur

Il n'y a plus de câblo-opérateurs français. France Télécom, le Groupe CANAL+ et TDF annoncent la signature d'un accord avec le consortium composé du gestionnaire de fonds CINVEN et du câblo-opérateur ALTICE en vue de la cession de NC NUMERICABLE et France Télécom Câble ainsi que des réseaux câblés détenus par  France Télécom et TDF pour un montant total de 528 millions d'euros.

Le produit total de la cession s'élève à 351 millions d'euros pour France Télécom, 87 millions d'euros pour le Groupe CANAL+ et 90 millions d'euros pour TDF. Ce prix pourra être ajusté, le cas échéant, pour tenir compte du nombre de réseaux effectivement transférés.

France Télécom et le Groupe CANAL+ conserveront chacun environ 20% du capital de la nouvelle société. Cet investissement sera de l'ordre de 37 millions d'euros pour chacune des deux sociétés correspondant à leur quote-part des fonds propres.

La signature de cet accord fait suite aux négociations exclusives que France Télécom et le Groupe CANAL+ ont engagées en août dernier avec CINVEN et ALTICE. Souhaitant participer activement à la consolidation progressive du secteur, les deux groupes avaient signé le 18 mars dernier un protocole d'intention visant au regroupement de leurs activités câble dans la perspective d'une prise de contrôle par un nouvel actionnariat.

Le nouvel ensemble ainsi créé représente environ 4,2 millions de prises et environ 1,7 million de clients actifs (au 30/11/2004), couvrant 17 des 20 plus grandes villes françaises.

Avec cet accord, le Groupe CANAL+ souhaite à la fois favoriser l'émergence d'un acteur majeur du secteur et poursuivre sa stratégie de présence de ses contenus sur l'ensemble des plates-formes de distribution.

Pour France Télécom, cet accord s'inscrit dans le cadre de sa stratégie de désengagement progressif du câble, tout en permettant la constitution d'un opérateur cohérent dans le domaine du câble, propriétaire des infrastructures qu'il exploite commercialement, et en tenant compte des intérêts des clients, des salariés et des partenaires de France Télécom Câble. 

A l'issue de l'opération, dont la conclusion est prévue au premier semestre 2005, la répartition du capital du nouvel ensemble ainsi constitué sera la suivante :
· Cinven : 50,01%
· Altice : 10,01%
· France Télécom : 19,99%
· Groupe CANAL+ : 19,99%

Après la cession de Noos à Liberty Media, ce sont donc ses deux concurrents qui passent à leur tour sous pavillon étranger. Il faut dire que le câble, qui avait pourtant bénéficié d'investissements considérables dans les années 80, n'a jamais vraiment su s'imposer en France face au satellite et désormais à l'adsl.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Apple annonce les AirTags, ses alternatives à Tile et aux SmartTag
Apple : l'iPad Pro passe au Mini-LED et se la joue M1
Apple : l'iMac fait peau neuve avec 7 nouvelles couleurs et intègre la puce M1
Apple TV 4K : une seconde génération qui s'accompagne d'une nouvelle télécommande
Discord ne sera finalement pas racheté par Microsoft
Keynote Apple : tout ce qu'il faut retenir de l'événement du 20 avril
L'Alliance FIDO dévoile une nouvelle norme pour sécuriser l'Internet des objets
Apple : comment suivre la Keynote en direct à partir de 19H ?
Notre sélection des meilleurs Hack'n slash en attendant Diablo IV (2021)
Forfait mobile : deux offres 5 Go à prix mini chez RED by SFR et B&You
Haut de page