Pour son lancement, IDTGV séduit les internautes mais pas les syndicalistes

Par
Le 08 décembre 2004
 0

En 2 semaines, le TGV bas coût de la SNCF aurait déjà séduit plus de 20.000 internautes mais a également entraîné une manifestation de près de 400 syndicalistes

En 2 semaines, le TGV bas coût de la SNCF aurait déjà séduit plus de 20.000 internautes mais a également entraîné une manifestation de près de 400 syndicalistes

Le bonheur des uns fait le malheur des autres... En deux semaines, le train à bas coût de la SNCF (iDTGV pour l'interactif-Détente TGV) aurait déjà séduit plus de 20.000 internautes mais a également entraîné une manifestation de près de 400 syndicalistes.

Censé concurrencer les compagnies aériennes à bas coût comme EasyJet et autres RyanAir, IDTGV propose des billets à partir de 19 euros sur l'axe Paris-Marseille mais innove également par son mode de commercialisation exclusivement en ligne et par des services Zen (massages, kit sommeil, relooking, ...) et Zap (location DVD, jeux, ...), sur les deux niveaux de chacune de ses rames.

Pour son premier jour d'exploitation le lundi 6 décembre, la première rame IDTGV a certes fait le plein de clients mais a également du subir une manifestation des syndicats CGT, CFDT, Sud-Rail, Unsa, FO et Fgaac, ceux-ci craignant que l'iDTGV contribue à remettre en cause le statut très particulier de la SNCF.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top