France Télécom propose aux collectivités une alternative à l’ADSL

Par
Le 17 novembre 2004
 0

En marge du Salon des collectivités, l’opérateur historique lance une offre Internet haut débit "clés en main" destinée aux communes non couvertes par l’ADSL.

En marge du Salon des collectivités, l'opérateur historique lance une offre Internet haut débit "clés en main" destinée aux communes non couvertes par l'ADSL.

En marge du Salon des maires et des collectivités locales qui fermera ses portes jeudi à Paris, France Télécom a annoncé le lancement d'une offre "haut débit" destinée aux communes rurales non desservies par l'ADSL (Asymmetric Digital Line).

Service "clés en main" d'accès à l'Internet haut débit basé sur l'association satellite/WiFi (Wireless Fidelity), le "Pack Surf WiFi" est testé depuis un an par une quinzaine de communes. Il est censé permettre aux localités d'assurer la couverture haut débit de leurs territoires "sous 8 semaines."

Parmi ces communes, Vernou-en-Sologne (Loir-et-Cher) un village d'à peine plus de 500 habitants... "Nous avons opté pour une offre adaptée aux zones géographiques éloignées des grandes voies de communications électroniques dès novembre 2003", a expliqué Pierre MOREAU, maire de Vernou (www.vernou-en-sologne.com)

Avant d'ajouter : "Le Pack Surf WiFi est une alternative à l'ADSL qui n'impose pas de structure lourde. Désormais à Vernou, les entreprises peuvent utiliser du haut débit pour leurs activités. C'est aussi un plus pour nos concitoyens qui ont la possibilité d'accéder en ligne aux informations locales."

La Pack Surf WiFi de France Télécom inclut : l'ingénierie radio, les infrastructures et équipements WiFi des utilisateurs, particuliers et entreprises, l'installation, la mise en service et la maintenance. Son tarif, établi avec la collectivité au terme d'une étude préalable, varie en fonction de la zone à couvrir.

Outre le matériel et la mise en service, un accès Internet illimité à des débits moyens de 128/64 kbps et de 512/128 kbps est également fourni. Ces débits sont respectivement facturés 19,90 et 25,90 euros TTC par mois à partir du 1er janvier 2005.

A l'heure de l'ADSL 2+ (15 mégas et plus) ces débits font sourire. Toutefois, pour une commune qui n'a jamais disposé de l'Internet à grande vitesse, l'offre peut être intéressante.

Comme avec son programme "départements innovants" France Télécom veut à travers cette nouvelle initiative, séduire les collectivités. Mais attention à la concurrence des "indépendants" ou des collectivités elles-mêmes ! Certaines deviennent en effet des opérateurs de proximité.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top