Nokia confirme la cannibalisation du téléphone fixe par le mobile

Jérôme Bouteiller
28 octobre 2004 à 00h00
0

Selon une enquête de l'institut MORI commandée par Nokia, une majorité de consommateurs délaissent leur téléphone fixe au profit de leur téléphone mobile

Selon une enquête de l'institut Mori commandée par Nokia, une majorité de consommateurs délaissent leur téléphone fixe au profit de leur téléphone mobile

Une nouvelle enquête de MORI révèle que les consommateurs s'attendent à ce que la plupart des communications voix et données à la maison deviennent sans fil, et beaucoup espèrent que cela se produira d'ici deux ans

Tels sont les résultats de l'enquête mondiale effectuée par MORI pour le compte de Nokia : les consommateurs tendraient de plus en plus souvent à renoncer à leur ligne téléphonique fixe et à utiliser leurs téléphones portables pour passer la plupart, sinon la totalité de leurs communications voix. Ce phénomène, baptisé FMS (acronyme anglais de « Fixed-to-Mobile Substitution »), a été constaté sur les quatre principaux marchés étudiés : la Grande-Bretagne, les États-Unis, l'Allemagne et la Corée du Sud. Dans ces seuls pays, plus de 45 millions de consommateurs passeraient désormais toutes leurs communications voix à partir de leur téléphone portable.

L'enquête, qui est l'une des premières à l'échelon mondial à étudier le phénomène du FMS au niveau du grand public, laisse supposer que la téléphonie mobile pourrait également se poser en rivale de la téléphonie fixe pour l'accès aux données à domicile. En moyenne, les personnes qui se disent certaines ou quasiment certaines de souscrire un service de données sans fil pensent le faire d'ici un ou deux ans. L'intérêt est particulièrement vif chez les jeunes et chez ceux qui disposent déjà d'une connexion Internet à haut débit à la maison.

L'enquête confirme que le phénomène FMS au niveau du grand public est en constante expansion. La ligne de téléphone fixe reste cependant le moyen de communication de prédilection pour les appels relativement longs passés depuis la maison, sauf pour les appels courts à la famille et aux proches, et vers d'autres téléphones mobiles, bien que l'on puisse constater des différences selon les marchés.

Les motivations rationnelles qui poussent le consommateur à conserver un abonnement de téléphonie fixe sont principalement le coût des communications : par exemple, 69 % des Britanniques interrogés déclarent que le coût est la raison principale pour laquelle ils préfèrent appeler d'un téléphone fixe plutôt que d'un portable. Ce pourcentage est plus élevé que dans tous les autres pays. Néanmoins, la nécessité de disposer d'une ligne fixe pour les données et la réputation de meilleure fiabilité de la téléphonie fixe sont aussi des critères importants chez les consommateurs américains et allemands.

Par ailleurs, les raisons d'ordre affectif exercent une influence étonnamment importante chez les consommateurs. Le téléphone fixe reste associé à la maison, au confort lié au fait de pouvoir appeler de chez soi. L'enquête révèle que pour inciter davantage les usagers à abandonner leur téléphone fixe au profit d'un téléphone mobile qu'ils utiliseront chez eux, celui-ci doit pouvoir faire preuve d'un bon rapport qualité/prix, d'une bonne qualité sonore et de fiabilité au niveau de la réception.

Malgré quelques réserves, les personnes interrogées semblent penser que l'avenir passe inévitablement par le sans fil, dans la mesure où l'amélioration de cette technologie permettra de résoudre les problèmes de qualité et de fiabilité et que les données seront désormais accessibles via un réseau sans fil pour les utilisateurs d'Internet à domicile. Ce sont ces arguments qui pèsent de plus en plus dans la balance par rapport à un abonnement de téléphonie fixe.

Sur tous les marchés, une réponse doit être trouvée au problème des différences de coûts élevées entre les communications téléphoniques fixes et mobiles. Toutefois, dans de nombreux cas, les personnes interrogées ignoraient la différence de prix réelle entre leur ligne fixe et leur téléphone mobile. Plusieurs estimaient que s'ils devaient comparer le coût total de leurs deux abonnements, mobile et fixe, la différence serait minime, voire favorable à l'abonnement mobile.

Un grand nombre d'usagers, en particulier en Corée du Sud, ne souhaitent pas souscrire d'abonnement à une ligne fixe en prévision d'un futur déménagement. En fait, sur toutes les personnes interrogées dans ce pays, 65 % passent la plupart de leurs appels, voire tous, depuis un téléphone mobile.

Au sein de chaque marché, il existe cependant des différences démographiques qu'il convient de prendre en compte pour la mise au point des campagnes de marketing FMS. Il apparaît que les femmes tendent plus à utiliser le téléphone fixe pour la majorité de leurs communications. Deux catégories peuvent être identifiées : les usagers qui privilégient l'utilisation du téléphone fixe sont des femmes de 35 ans et plus et des personnes propriétaires de leur logement ; ceux qui utilisent exclusivement le téléphone fixe entrent dans la tranche d'âge des plus de 50 ans, et sont en général des femmes.

Le marché le plus prometteur pour le FMS concerne la catégorie des jeunes actifs, qui utilisent le téléphone mobile pour la plupart de leurs communications. Il s'agit le plus souvent d'hommes aux revenus moyens à élevés et téléphonant très fréquemment.

Bien conscients de cette évolution, les opérateurs de téléphonie fixe développent depuis quelques années une nouvelle génération de services comme l'accès internet et la télévision ADSL mais également des projets comme le "Bluephone" de British Telecom, un combiné téléphonique unique capable de basculer du réseau domestique au réseau cellulaire.
Modifié le 20/09/2018 à 15h40
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails
RGPD : un consentement « explicite et positif » bafoué à plusieurs niveaux
SFR dévoile sa nouvelle Box SFR 8 et une grille tarifaire à partir de 5€ par mois

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top