INTEL et la Fnac dévoilent leur vision des produits numériques du futur

Par
Le 20 octobre 2004
 0

A l'occasion d'une table ronde organisée à Paris, les directeurs de la FNAC et d'INTEL ont dévoilé leur vision des produits numériques de demain

A l'occasion d'une table ronde organisée à Paris, les directeurs de la FNAC et d'INTEL ont dévoilé leur vision des produits numériques de demain

Quelques jours après Microsoft, c'est au tour d'un autre acteur de référence de l'informatique américaine de faire un exercice de prospective. En effet, à l'occasion d'une table ronde organisée à Paris, Denis Olivennes et Paul Otellini, respectivement directeurs de la FNAC et d'INTEL ont dévoilé leur vision de la convergence et plus précisément de la maison numérique et des produits numériques de demain.

Fournisseur de puces pour ordinateurs, serveurs, ordinateurs de poche ou téléphones mobiles, Intel mise désormais sur le concept de "serveur domestique" à l'image d'un prototype de PC sous Windows MediaCenter2005 amélioré par un ventilateur ultrasilencieux, une connectique analogique et un point d'accès WiFi. Précurseur du PC multimédia avec ses célèbres Pentium, Intel mise en effet désormais sur le sans-fil, y compris pour les PC domestiques afin que ces derniers communiquent facilement avec le téléviseur mais également avec d'autres produits numériques comme un appareil photo ou un baladeur.

Tout en soulignant que les ventes de PC MediaCenter restaient pour le moment confidentielles, le PDG de la FNAC a également parié sur la fusion prochaine du PC et du téléviseur et plus globalement sur l'effondrement des frontières entre l'audiovisuel et l'informatique, deux univers qui restaient jusqu'à présent très cloisonnés. Pour Denis Olivennes, l'obstacle reste toutefois la question de l'interopérabilité des normes en particulier dans la musique où cohabitent les standards de Microsoft, Sony et 2 et qui risquent de ralentir le développement du marché à l'image de ce qui peut exister dans l'industrie du jeu vidéo.

En fait, pour Paul Otellini, CEO d'Intel Corp, la vraie question n'est plus de savoir si la convergence numérique aura bien lieu mais plutôt de savoir si les industriels sauront concevoir des produits et des interfaces suffisamment simples pour assurer leur démocratisation auprès du grand public. Même son de cloche pour Denis Olivennes, le PDG de la Fnac, qui rappelle que son magasin s'est fixé comme objectif la démocratisation de la culture mais également celle de la technologie, notamment par le biais de ses propres vendeurs jouant un rôle pédagogique auprès des clients.

Qu'elle soit impulsée par des industriels de l'informatique, de l'audiovisuel ou des télécommunications, la convergence est donc en route et devrait donner naissance à une myriade de nouveaux produits, fixes ou mobiles, hybrides de ces différentes industries. Reste à savoir si la fameuse ménagère de moins de cinquante ans, habituée à confier à son fils ou à son mari la programmation du magnétoscope familial, saura s'approprier tous ces nouveaux concepts...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top