J.P. Eskenazi : " Désindexation par Google : Stop à l'hypocrisie"

Par
Le 16 septembre 2004
 0

Président de NetBooster, Jean-Pierre Eskenazi publie une tribune libre évoquant les relations de sa société spécialisée dans le référencement avec Google

Président de 27, Jean-Pierre Eskenazi publie une tribune libre évoquant les relations de sa société spécialisée dans le référencement avec Google

"Désindexation" par Google :NetBooster veut mettre un terme à l'hypocrisie !

L'industrie de la recherche est en émoi depuis une prétendue "sanction" du leader européen du référencement désindéxé par Google. NetBooster met les choses au point.

Avec plus de 1000 sites en portefeuille, ses deux filiales en Angleterre et en Allemagne, ses clients prestigieux et ses technologies validées, NetBooster est reconnu comme l'acteur incontournable du référencement en Europe. Il met depuis six ans son savoir-faire au service des entreprises qui veulent exister sur le Web en les faisant émerger des milliards de pages qui constituent la Toile.

Métier incontesté rendu nécessaire par le volume de l'Internet et la complexité des moteurs de recherche, le référencement est depuis quelques mois au centre de débats liés à la politique de certains d'entre eux. Point d'orgue de cette situation : la désindexation il y a quelques jours par Google des sites institutionnels de NetBooster, sans conséquence sur les sites de ses clients.

Face à une prétendue sanction du leader du référencement par le poids lourd des moteurs de recherche, NetBooster tient à rétablir la réalité et à combattre une hypocrisie qui nuit à tous les acteurs concernés.

Si ses sites institutionnels sont désindexés, c'est peut-être parce que le numéro un des référenceurs fait trop bien son travail :
- Depuis six ans, NetBooster favorise le positionnement de ses clients sur les moteurs de recherche à la grande satisfaction des directeurs marketing des entreprises ;
- Ce travail est effectué avec des mots-clés pertinents, caractérisant bien l'activité des sites concernés ;
- Le bon positionnement obtenu se fait au bénéfice des internautes, qui trouvent ainsi plus facilement l'information recherchée.

Le référencement alimente donc un "cercle vertueux" : il aide l'internaute dans ses recherches, les entreprises dans leur visibilité et les moteurs dans l'assainissement de leurs bases. Il est d'autant plus indispensable que les sites Internet sont conçus pour les internautes, pas pour les moteurs.

Dès lors une grande hypocrisie: les bons résultats obtenus par un référenceur pour ses clients peuvent-ils lui valoir l'exclusion ?

"Tant que les moteurs de recherche n'adopteront pas de façon généralisée un modèle économique d'inscriptions, comme le font déjà la plupart la plupart d'entre eux en feed XML, et comme Google lui-même a commencé à le faire pour quelques sites d'importance aux USA, leurs résultats resteront anarchiques et les relations entre moteurs et agences seront opaques " explique Jean-Pierre Eskenazi, Président de NetBooster. " Il est grand temps que l'hypocrisie soit levée, et que les protagonistes de ce métier bâtissent ensemble une industrie véritablement au service des internautes. "

Créée en 1998, la société de Jean-Pierre Eskenazi (Président-fondateur) et Michel FANTIN (Coprésident) NetBooster gère aujourd'hui le référencement de plus de 1000 sites Web, et est leader de son marché.

Contact : Jean-Pierre Eskenazi
Modifié le 18/09/2018 à 14h15

Les dernières actualités

scroll top