Composants : Wavecom abandonne la téléphonie mobile

Jérôme Bouteiller
10 septembre 2004 à 00h00
0
Fabricant de composants de télécommunication, le français a décidé d'abandonner la téléphonie mobile pour se concentrer sur les PDA connectés et le M2M

Les bons résultats de Sagem ont masqué les difficultés de l'un de ses compatriotes... Fabricant de composants de télécommunication pour des terminaux comme le Treo de PalmOne par exemple, le français Wavecom a décidé d'abandonner la téléphonie mobile pour se concentrer sur les PDA connectés, le M2M et les marchés verticaux comme l'automobile.

Pilotée par Ron BLACK, CEO de Wavecom, cette restructuration comprendra la sortie du marché des téléphones mobiles, ainsi que l'arrêt du développement de semi-conducteurs. La nouvelle structure de l'entreprise, qui sera mise en place immédiatement, devrait déboucher sur des réductions d'effectifs significatives, résultant essentiellement de la fermeture de la business unit "Personal Communication Devices" (PCD) et du département de développement de semi-conducteurs, ainsi que des réductions dans les fonctions de support en Asie et en France.

Commentant cette annonce, Ron Black, a déclaré : " Pendant ces trois premières semaines de mon mandat, j'ai rencontré des clients et des partenaires dans le monde entier. Tous m'ont demandé de rapidement recentrer les activités de la société et de retrouver la profitabilité. Nous estimons que cette restructuration, notre position forte dans plusieurs de ces marchés verticaux, ainsi que notre longue expérience d'innovation technologique dans les domaines du GSM et CDMA, nous permettra d'atteindre cet objectif. En fait, nous visons un retour à l'équilibre financier au cours du deuxième semestre 2005 avec un niveau de chiffre d'affaires trimestriel de 40 millions d'euros et une marge brute de 33 % à 35 % . A plus long-terme, nous estimons également que les exigences spécifiques des différents marchés verticaux offrent des opportunités intéressantes pour des nouveaux produits et services qui alimenteront notre croissance et profitabilité futures. "

Suite à cette restructuration, l'entreprise devrait ramener ses effectifs à 300 personnes au maximum, contre 860 au 31 décembre 2003, ces réductions devant intervenir avant la fin de l'année 2004. Les coûts afférents à la réduction d'effectifs ne devraient pas excéder 17 millions d'euros, l'essentiel de cette somme devant être intégré au résultat du quatrième trimestre 2004.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Le législateur américain cherche toujours à interdire les logiciels de reconnaissance faciale
CES 2021 : notre recap' des meilleurs périphériques présentés lors de l’événement
Bon plan RED by SFR : l'offre Big RED 200 Go à 15 €/mois prend fin à minuit !
Wikimédia France : quel avenir pour la fondation aux multiples visages ? (Interview)
Boostez votre PC avec ce SSD WD Blue 1 To M.2 au meilleur prix chez Cdiscount
Cette énorme TV Continental Edison de 55
Dacia Bigster : la future figure de proue de la marque
Le PC Hybride Microsoft Surface Pro X est bradé chez Fnac et Darty
VLC et Microsoft Edge bêta désormais compatibles avec les Mac M1
Huawei met à jour AppGallery, son store d'applications alternatif à Google Play
Haut de page