Bollywood accepte de distribuer ses films sur AltNet et Kazaa

0
En attendant le feu vert d'Hollywood voici celui de Bollywood, le quartir du cinéma de Bombay en Inde ! Au lendemain de la double décision de la justice américaine et de son homologue néerlandaise considérant le service peer-to-peer Kazaa, édité par Sharman Networks, comme légal, des producteurs indiens annoncent un accord commercial avec AltNet, le service commercial intégré à Kazaa.

Près de 35 producteurs ont ainsi décidé de distribuer leurs films via la plate-forme, facturant le consommateur final environ 3 dollars par film pour une lecture unique. Car même au milieu des fichiers pirates de Kazaa, AltNet est tout sauf un service illégal et propose sécurisation par DRM et reversements financiers aux ayant-droit lui faisant confiance.

"C'était formidable pour moi d'être le premier à le faire, dans une industrie qui avait ignoré l'internet, ou ne lui avait pas assez prêté attention", a expliqué à Reuters Meenu Kumar, le producteur exécutif de "Supari", premier film à être distribué par ce biais.

Partenaires de labels alternatifs ou d'artistes émergents, AltNet peine néanmoins à convaincre les principales majors du disque ou du cinéma à passer par son biais. Après avoir liquidé un peu vite Napster, ces dernières feront-elles peuvent de plus de souplesse avec Kazaa et AltNet ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Archos AV380 : magnétoscope ou baladeur ?
Nokia veut séduire les
LastMinute signe un accord pan-européen avec Espotting
Nec adopte PacketVideo pour son dernier médiaphone UMTS
Google ouvre AdSense à cinq nouvelles langues
Archos AV380 : magnétoscope ou baladeur ?
Nec adopte PacketVideo pour son dernier médiaphone UMTS
Google ouvre AdSense à cinq nouvelles langues
Skin Reload2:Ice et Futurama
Nokia veut séduire les
Haut de page