Antennes GSM et Santé : l'AFOM veut faire preuve de transparence

Par
Le 17 décembre 2003
 0

Au lendemain du lancement du site CartoRadio.fr, l'AFOM publie deux brochures visant à faire le point sur les liens entre GSM et santé.

La téléphonie mobile est-elle dangereuse pour la santé ? Au lendemain du lancement par l'agence nationale des fréquences de CartoRadio.fr, un site web permettant de localiser tous les équipements émettant des ondes radios, l'Association Française des Opérateurs Mobiles (AFOM), présidée par René Russo, publie deux brochures visant à faire le point, en toute transparence, sur les liens entre GSM et santé.

Baptisée "Mon mobile et ma santé", la première brochure évoque les nombreux travaux scientifiques commandés par l'Union Européenne ou encore l'OMS, concluant tous à l'absence de risque sanitaire lié aux radiofréquences émises par les téléphones cellulaires. La brochure souligne néanmoins le risque d'interférences avec des appareils de navigation (dans un avion) ou médicaux comme les stimulateurs cardiaques ou certains équipements hospitaliers.

Baptisée "Une antenne près de chez moi", la seconde brochure traite de la question plus polémique des stations de base ou des antennes de relais, déployées par les opérateurs cellulaires, souvent sur le toit des immeubles. La brochure évoque une nouvelle fois le résultat des recherches de l'agence française de sécurité sanitaire environnementale, concluant également à l'absence de risque pour la santé, malgré une puissance 1000 fois supérieure à celle d'un téléphone GSM.

A l'heure où quelques associations de riverains entendent bloquer le déploiement des antennes UMTS, l'AFOM, l'association professionnelle réunissant les 3 opérateurs cellulaires français (Orange, SFR et Bouygues Telecom), entend donc reprendre la main pour éviter qu'un principe de précaution, très à la mode ces dernières années, ne freine le déploiement des infrastructures de troisième génération.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top