Certains producteurs audiovisuels s’opposent à Free TV

Ariane Beky
09 décembre 2003 à 00h00
0

Des organisations audiovisuelles estiment que l’offre de télévision numérique via ADSL de Free est en infraction avec le Code de la propriété intellectuelle.

Le 1er décembre 2003, le fournisseur d'accès Free a élargi la gamme de ses services en lançant une offre de télévision numérique utilisant la technologie ADSL (http://adsl.free.fr/tv/).

Mardi 9 décembre, différentes organisations de producteurs audiovisuels ont signalé que cette offre de TV sur ADSL (100 chaînes disponibles, dont certaines en accès gratuit) est « en infraction avec le Code de la propriété intellectuelle. »

Dans une lettre adressée à Cyril POIDATZ, Président de Free (groupe Iliad), l'ARP, la CSPEFF, l'API, le SPI, l'UPF, l'USPA et le SPFA*, déclarent que : « la plupart des contrats individuels des producteurs avec les chaînes de télévision n'ont pas prévu une reprise intégrale et simultanée des chaînes sur lesquelles sont diffusés leurs films. »

Ces organisations syndicales ajoutent que « la question de la propriété intellectuelle, et donc de la libération des droits des œuvres, n'est pas à ce jour réglée. »

La retransmission simultanée et intégrale de chaînes de télévision conventionnées par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) ou déclarées, « n'aurait donné lieu qu'à la signature de contrats entre Free TV et les éditeurs de chaînes », insistent ces organisations.

Les syndicats concernés souhaitent rencontrer Cyril POIDATZ afin d'examiner avec lui les moyens de mettre le service Free TV « en conformité avec la loi. » De son côté, la direction de Free n'a pas encore officiellement réagi à ce courrier.

Le FAI préféré des trentenaires urbains propose à ses abonnés équipés du terminal Freebox, en zone dégroupée, pour 29,99 euros TTC par mois : l'accès à l'Internet haut débit (2048 kbps max en réception, 256 kbps max en émission), la téléphonie fixe et la télévision via ADSL (asymmetric digital Subscriber line).

En matière de TV sur ADSL, Free a été plus rapide que France Télécom, qui lancera son offre mi-décembre à Lyon et au printemps 2004 à Paris, et que l'opérateur LDCom qui devrait proposer, en collaboration avec Canal+, une offre début janvier.

Le CSA va étudier de près l'ensemble de ces offres.

  • société civile des Auteurs-Réalisateurs-Producteurs (ARP) ; Chambre syndicale des producteurs et exportateurs de films français (CSPEFF) ; Association des producteurs indépendants (API) ; Syndicat des producteurs indépendants (SPI) ; l'Union des producteurs de films (UPF) ; Union syndicale de la production audiovisuelle (USPA) ; Syndicat des producteurs de films d'animation (SPFA).
Modifié le 18/09/2018 à 14h14
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top