Internet confirme son statut de 5e média français

Jérôme Bouteiller
27 octobre 2003 à 00h00
0

Avec 303 M€ d'investissements publicitaires depuis le début de l'année, Internet confirme son statut de 5e média français

La NetEconomie est de retour ! Avec 303 M€ d'investissements publicitaires depuis le début de l'année 2003, le dernier baromètre TNS Media Intelligence / IAB, confirme le statut d'Internet comme 5e média français derrière la télévision, la radio, la presse écrite, la publicité extérieure mais devant le cinéma.

Le plurimédia 2003 mesurant les investissements publicitaires des 6 médias s'élève à 11,5 milliards d'euros, soit une augmentation de 4,6% par rapport aux 9 premiers mois de l'année 2002. Internet connaît le plus fort taux de croissance avec une augmentation de 52,4% .Sa part de marché représente désormais 2, 6% dans le Plurimédia.

Après la radio, c'est sur Internet que l'augmentation du nombre d'annonceurs est la plus sensible ( +2,8% ). 867 annonceurs ont investis sur Internet au cours des 9 premiers mois. Non seulement les annonceurs sont plus nombreux mais leur portefeuille moyen a fortement augmenté +48%. Le budget moyen par annonceur passe à 349 000 euros. Le nombre d'annonceurs, le budget moyen mais aussi les secteurs actifs sur Internet ont eux aussi sensiblement augmenté avec une progression de +5,1%. Sur les 10 premiers secteurs qui investissent sur Internet, la plus faible progression est de 41% pour la distribution et la plus forte de 149% pour le secteur du voyage-tourisme .

Selon Christophe Dané, vice président de l'IAB France : « les résultats des 9 premiers mois de l'année 2003 sont très encourageant pour le marché. Avec une fin d'année qui a toujours été une période importante d'investissements, on peut s'attendre à finir sur une tendance extrêmement positive."

Cela confirme la tendance, les annonceurs qui utilisent le média depuis quelques années allouent un pourcentage plus élevé de leur budget média à Internet. Internet est réellement intégré dans la stratégie media. « Cette dynamique publicitaire est unique sur le marché publicitaire » rapporte Christophe Dané, vice-président de l'IAB France, et cela montre bien que les annonceurs comprennent de mieux en mieux l'intérêt de communiquer sur le média. C'est un signe de maturité évident pour l'ensemble des acteurs ».

Annonceurs fidélisés, hausse des budgets : la progression de l'internet se confirme donc et pourrait même être sous évaluée puisque l'étude n'intègre pour le moment que très partiellement l'impact commercial des liens sponsorisés en raison du faible enthousiasme de Google pour ce type d'études. La crise internet serait-elle définitivement terminée ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Une étude montre que les cyclistes
C’est officiel : Disney+ ne sera pas disponible au lancement en France

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top