Mercora veut apprivoiser le P2P au profit des majors

Jérôme Bouteiller
Publié le 06 octobre 2003 à 00h00
Incapable de mettre un terme aux réseaux peer-to-peer, l'industrie de la musique en ligne se demande si elle ne peut pas les apprivoiser à son profit. Fondée par Srivats Sampath, l'ancien patron de logiciels antivirus MacAfee, la start-up Mercora.com entend distribuer légalement de la musique payante, à patrir du mois de novembre, en s'appuyant sur le réseau peer-to-peer de ses utilisateurs.

Basé sur la technologie sécurisée Windows Media audio de Microsoft, la plate-forme de Mercora devrait d'une part proposer une logique de micro-communautés d'utilisateurs, chargés de promouvoir un artiste ou un morceau de musique, et s'appuyer à nouveau sur ces derniers pour en assurer la distribution en mode peer-to-peer ... à condition que les clients s'acquittent des droits sur le fichier audio, qui devraient se situer aux alentours de 0.99 dollars.

Face à la concurrence des serveurs musicaux "classiques" comme iTunes Music Store (Apple), Napster (Roxio), Rhapsody (RealNetworks), MusicNet, BuyMusic ou encore MusicMatch, la solution de Mercora reprend une piste imaginée l'année dernière par la start-up Kontiki ou plus récemment par Microsoft lui même avec sa solution P2P "Three Degrees".

Fausse bonne idée, Mercora ne devrait toutefois pas séduire massivement les internautes à moins d'introduire un système de bonification voire d'intéressement des internautes chargés de promouvoir et de distribuer les fichiers musicaux, réssucitant ainsi les réflexions de Mojo Nation et surtout de Kazaa avec son astucieux système de points rémunérant les internautes les plus actifs. A quand la fusion de Kazaa et Paypal ?
Jérôme Bouteiller
Par Jérôme Bouteiller

Aucun résumé disponible

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.