KPN pourrait rejoindre l'alliance créée par mmO2

Par
Le 02 octobre 2003
 0

L'opérateur télécoms néerlandais a négocié un accord de principe pour intégrer sa division mobile à l'alliance européenne regroupant déjà 9 pays européens.

Le néerlandais KPN Mobile pourrait rejoindre la nouvelle alliance mobile européenne regroupant les opérateurs Amena (Espagne), O2 (Allemagne, Royaume-Uni, Irlande), One (Autriche), Pannon GSM (Hongrie), Sunrise (Suisse), Telenor Mobil (Norvège) et Wind (Italie).

Après l'annonce mercredi de la création de l'alliance par l'opérateur mobile britannique mmO2, un porte-parole de KPN a signalé à Reuters que le groupe néerlandais a négocié "un accord de principe" pour que sa filiale KPN Mobile "rejoigne l'alliance".

De moindre envergure que le groupe d'influence formé en juin 2003 par Orange (groupe France télécom), l'allemand T-mobile, l'italien TIM et l'espagnol Telefónica Móviles, cette alliance européenne couvre neuf pays et représente près de 40 millions d'abonnés 'mobiles'.

Ses signataires ont pour but de proposer des services transfrontaliers de communications mobiles, et de regrouper leurs achats de matériel.

KPN, comme le français Bouygues Telecom, ne figurait pas dans la première liste des membres de l'alliance présentée mercredi par mmO2 car "certaines questions devaient encore être réglées."

Marinus POTMAN, porte-parole de KPN, a souligné qu'avec KPN Mobile et mmO2, "il y aurait au sein de l'alliance deux opérateurs mobiles en Allemagne, un problème auquel KPN souhaite impérativement "trouver une solution."

Avec l'éventuelle intégration de KPN Mobile, et pourquoi pas celle de Bouygues Telecom, l'alliance initiée par mmO2 aurait plus de poids face au numéro un européen de la téléphonie mobile, Vodafone, qui est présent dans 28 pays d'Europe, et dispose d'un portefeuille de plus de 80 millions de clients.
Modifié le 20/09/2018 à 14h26

Les dernières actualités

scroll top