Le fonds d'investissement Partech optimiste pour 2004

Par
Le 30 septembre 2003
 0

A la tête d'un fonds d'investissement de 300 M€, le capital risqueur Partech se veut raisonnablement optimiste pour 2004 mais ne croit pas aux IPO à court terme

La NetEconomie est encore en convalescence. A la tête d'un fonds d'investissement de 300 millions d'euros, la société de capital risque Partech International se veut raisonnablement optimiste pour 2004 mais ne croit pas aux IPO à court terme.

Dirigée actuellement par Philippe Collumbel, Philippe Herbert et Jean-Marc PATOUILLAUD, tous les trois associés gérants de la société, Partech a été créée en 1982 et a contribué à quelques success-stories telles que Vignette, 66 ou encore Informatica. La société dispose de 850 millions d'euros d'actifs sous sa responsabilité au sein de différents fonds comme 'Partech International Ventures III' (20% de rentabilité) et 'Partech International Ventures IV' lancé en l'an 2000.

En 2003, Partech a investi dans 7 sociétés européennes ou américaines dont Meiosys (1.2 M€), RealEyes3D (0.25 M€), Jungo (2.5 M€), Solomio (3.4 M€), Spoke (1.5 M€), Pantero (0.9 M€) ou encore Ario (2.6 M€) et promet encore une ou deux opérations avant la fin de l'année. Partech souligne également le succès de certaines de ses participations telles que In Fusio, JobPartners, Agentis, Visicu ou encore Total Immersion mais exclue toute introduction en bourse à court terme.

Spécialisée dans les logiciels d'entreprise et les télécoms, Partech se veut optimiste pour les prochains mois mais doute qu'une reprise à court terme permette de relancer des IPO de start-up. Par contre, Partech constate une hausse des dépenses des opérateurs télécoms et surtout une intense activité de fusion acquisition dans le domaine du progiciel présenté comme porte de sortie honorable pour certaines de ses participations.

Evoquant un certain darwinisme dans le milieu du capital risque, Partech mise sur son implantation internationale et son expérience et ainsi attirer les meilleurs projets avec en perspective une reprise du marché dans les prochains mois.
Modifié le 18/09/2018 à 14h14

Les dernières actualités

scroll top