Roxio veut rachèter les actifs de Napster

Jérôme Bouteiller
15 novembre 2002 à 00h00
0
La distribution numérique s'organise. Distributeur de PressPlay et éditeur de nombreux logiciels (Easy CD Creator, PhotoSuite, VideoWave, etc..), la société américaine Roxio Inc. annonce voiloir racheter les actifs de Napster, le pionnier du PtoP musical.

Actuellement en liquidation, Roxio a proposé 5 millions de dollars en cash et 100.000 warrants au mandataire de Napster et devrait être fixé le 27 novembre sur la réussite ou pas de l'opération.

"L'acquisition de Napster par Roxio va étendre notre rôle dans le paysage des médias numériques et améliorer notre offre aux consommateurs. Nous continuons de travaillons avec nos partenaires de l'industrie et nous annoncerons de nouvelles choses dans les prochains mois" indique Chris GOROG, PDG de Roxio, dans un communiqué.

Après des mois de négociation infructueuse avec Bertelsmann, Napster était promis à la liquidation pure et simple mais l'offre de Roxio, cohérente sur le plan industriel, pourrait obtenir le feu vert du mandataire et permettre à cette entreprise, présente dans les métiers de la création de contenu numérique avec ses logiciels de gravure de CD, de dessin et de montage vidéo, d'ouvrir un réseau de distribution "numérique".
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Allongé et endormi
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
La fin du pétrole ? Pour BP, la demande ne fera que baisser à partir de 2020
Xbox All Access : les tarifs français officialisés par Microsoft
L'ANFR simule l'exposition aux ondes causée par des antennes 4G et 5G et livre ses résultats
Boeing 737 MAX : le constructeur avait caché les défauts de conception aux pilotes et aux régulateurs
scroll top