Données privées : AOL perd un procès face à Nam Tai Electronics, Inc.

Ariane Beky
05 novembre 2002 à 00h00
0

La Cour suprême de Virginie rejette la requête d’AOL visant à ne pas communiquer l’identité d’un de ses abonnés dans l’affaire qui l’oppose au fabricant Nam Tai

La Cour suprême de Virginie rejette la requête du FAI/portail américain AOL dans l'affaire qui l'oppose à la société hongkongaise Nam Tai Electronics depuis plus d'un an.

En janvier 2001, le fabricant de composants électroniques (www.namtai.com) portait plainte pour diffamation et infraction du droit commercial californien devant la 'California Superior Court'.

Dans le cadre de cette affaire, Nam Tai cherche à connaître l'identité des 51 internautes, dont un abonné d'AOL, accusés d'avoir publié sur Internet "des informations erronées, diffamatoires voire illégales" sur ses actions (stocks). La cour californienne accepte cette demande.

AOL décide alors de contre-attaquer en avril 2001 et dépose une requête auprès de la cour californienne pour ne pas avoir à livrer l'identité de 'son' internaute. Le FAI défend la liberté d'expression en s'appuyant sur le 1er amendement de la Constitution américaine mais sa requête est rejetée.

En deuxième instance, le numéro un mondial des fournisseurs d'accès à Internet a présenté ses arguments devant la Cour suprême de Virginie (le siège d'AOL est installé à Dulles - Virginia). Mais celle-ci a suivi les conclusions du tribunal californien.

"Nous sommes déçus par ce nouveau jugement [...] Nous étudions maintenant les recours juridiques à notre disposition", a signalé à Reuters Nicholas GRAHAM, porte-parole d'AOL.

Droit commun (Common Law) oblige : Les décisions du tribunal californien en 2001, puis de la Cour suprême de Virginie il y a quelques jours, ont-elles été influencées par le fait qu'AOL, comme d'autres grandes entreprises, a par le passé communiqué aux autorités concernées des informations privées concernant certains de ses abonnés ?

Quoi qu'il en soit, il reste moins de 10 jours à AOL pour demander à la Cour suprême de Virginie qu'elle reconsidère sa décision. Si America Online retourne devant cette Cour et que le jugement lui soit à nouveau défavorable, il ne restera plus au fournisseur d'accès qu'à déposer un recours devant la Cour Suprême des Etats-Unis.

Les pouvoirs de la 'Supreme Court' s'étendent "à tous les cas de droit et d'équité qui pourront se produire sous l'empire de la présente Constitution, des lois des Etats-Unis ou des traités conclus sous leur autorité" (article 3, section 2 de la Constitution américaine).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Nintendo va lancer une manette Switch inspirée de la Super Nintendo
La Russie met Google sous pression quant à l'annonce de manifestations

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top