Lagardère devrait racheter un morceau de Vivendi Universal Publishing

23 octobre 2002 à 00h00
0
La défense de l'exception culturelle reste une réalité en France... Convoité par des groupes étrangers, c'est finallement le groupe Lagardère, désormais recentré sur les médias depuis la constitution d'EADS, qui devrait prendre le contrôle de Vivendi Universal Publishing, le pôle édition de V-U, pour environ 1,25 milliards d'euros. Le groupe de Jean-René FOURTOU a néanmoins retiré de VUP les actifs de Houghton Mifflin, l'éditeur scolaire américain, qui devrait être vendu ultérieurement, probablement à un groupe anglo-saxon.

Déjà propriétaire du groupe Hachette, Lagardère prendrait ainsi le contrôle de marques comme L'Express, Larousse et Robert (monopôle sur les dictionnaires...), Robert Laffont, Plon et sur des éditeurs comme Nathan, Bordas, Dalloz, Dunod, très présents dans le monde scolaire et universitaire Français. Face aux risque de position dominante, le groupe Lagardère a déjà pris contact avec les autorités européennes de régulation de la concurrence...

En bourse, l'action du groupe Lagardère était en hausse de 4,5% tandis que celle du groupe Vivendi était en recul de près de 5%, traduisant une certaine défiance de la part des analystes pour la vente attendu, pour environ 2 milliards d'euros, de Houghton Mifflin. Les offres actuelles se situant aux alentours de 1 milliard d'euro, le groupe Vivendi Universal pourrait se retrouver à court de liquidités pour surenchérir sur Vodafone et ainsi garder le contrôle de SFR...
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page

Sur le même sujet