France Telecom éviterait la banqueroute grâce à l'Etat Français

0
La vie.com n'emballe plus les petits porteurs. Etranglé par une dette stratosphérique de plus de 70 milliards d'euros, l'opérateur historique pourrait être sauvé de la faillite grâce à une spectaculaire augmentation de capital de 15 milliards d'euros, orchéstrée par l'Etat français, son principal actionnaire croit savoir le journal LaTribune.

Bien que le conseil d'administration réuni Jeudi après midi n'ait pas encore dévoilé le plan de sauvetage, la presse décrit déjà les grandes lignes des actions envisagées. La première mesure, symbolique, serait d'abord le remplacement de Michel BON, officiellement démissionnaire, par Thierry BRETON, actuel PDG de Multimédia. La seconde mesure serait une augmentation de capital de l'ordre de 15 milliards d'euros, couverte en partie par l'Etat (9 Mds €) et par des établissements financiers (6Mds €) mais l'Etat pourrait également consentir un prêt de plusieurs milliards d'euros ; un choix plus en phase avec les souhaits de Bruxelles.

Enfin, FT se sépare de MobilCom, l'opérateur cellulaire allemand, et en profite pour inscrire une perte pour dépréciation d'actifs de l'ordre de 11 Mds€, ce qui devrait porter sa dette à environ 80 Mds d'Euros...

Pour le groupe France Telecom, le chiffre d'affaires consolidé s'élève à 22,5 milliards d'euros (+10 % par rapport au 1er semestre 2001) dont 40 % à l'international. L'EBITDA est de 6,9 milliards d'euros (+13,2 %). Le résultat opérationnel est de 3,2 milliards d'euros (+17,3 %) mais le résultat net part du groupe devrait être négatif de 12,2 milliards d'euros....

FT a également dévoilé les résultats semestriels d'Orange, l'opérateur mobile leader en France. Le chiffre d'affaires total en hausse de 13,8% passe à 8,1 milliards d'euros. L'EBITDA est en hausse de 41% à 2,3 milliards d'euros. Le résultat opérationnel est en hausse de 52% à 1,25 milliards d'euros et la dette se limite à 6,1 Mds d4euros, ce qui devrait permettre à l'opérateur d'être dans le vert avant la fin de l'année et de tenir son rôle de vache à lait pour le groupe.

Alors que Wanadoo et Orange semblent tenir leurs objectifs financiers avec même un peu d'avance, le groupe France Telecom inquiète en raison d'une dette jamais atteinte par uen société tricolore.

A la bourse de Paris, le cours de France Telecom était en repli de 6% à 11 heures.

Modifié le 20/09/2018 à 15h39
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Bruxelles accepte le partage des infrastructures UMTS
Bientôt un iPaq à 800 Mhz ?
Bruxelles accepte le partage des infrastructures UMTS
IBM France et Genomining ont terminé le decryptage du génôme
Philips et Sony pourraient lancer une alternative à Bluetooth
Bientôt un iPaq à 800 Mhz ?
Bruxelles accepte le partage des infrastructures UMTS
IBM France et Genomining ont terminé le decryptage du génôme
Bruxelles accepte le partage des infrastructures UMTS
Philips et Sony pourraient lancer une alternative à Bluetooth
Haut de page