Spécialiste du référencement, NetBooster accepte d'être payé au résultat

Jérôme Bouteiller
11 septembre 2002 à 00h00
0
Overture, Google ou eSpotting semblent donner des idées aux agences spécialisées dans le simple référencement. Ainsi, la société annonce la mise en place sur le marché français d'une offre « PPC » (Pay Per Click) axée sur la création de trafic qualifié avec un mode de facturation lié aux résultats.

Facturés de 0,2 à 0,5 €uros aux annonceurs, les "clics" se font essentiellement sur les moteurs de recherche Altavista, Lycos et Fast. La locomotive du secteur, l'américain Google, dispose en effet de sa propre offre concurrente baptisée AdWords.

Après le conseil en référencement sur des guides (dont l'inscription est également de plus en plus souvent payante), l'activité de NetBooster rejoint donc progressivement celle d'une régie publicitaire en acceptant d'être payée au résultat par ses clients.

Reste que la profusion de liens "sponsorisés" sur les pages de réponse des principaux moteurs de recherche commence à nuire à leur devoir de pertinence. La bonne vieille bannière publicitaire ne trompe en effet plus personne.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Amazon : un brevet pour identifier les contenus streaming piratés
L'Agence spatiale européenne s'apprête à nommer un nouveau directeur
Black Friday : nouvelle chute de prix sur les écouteurs sans-fil Apple AirPods 2
Les meilleurs bons plans high-tech en attendant le vrai Black Friday
La crypto-monnaie Libra de Facebook pourrait voir le jour dès janvier 2021
Test GoPro Max Lens Mod : l’accessoire qui métamorphose la Hero 9
Le très bon Honor 9X Lite 128 Go encore plus abordable avec ce code promo
Fall Guys : la saison 3 sur le thème de l'hiver teasée à l'aide de la communauté
Redmi a officiellement dévoilé sa première montre connectée, la Redmi Watch
Test Radeon RX 6800 XT : AMD signe son retour sur le haut de gamme
Haut de page