Vodafone préparerait une offre de rachat sur SFR

Par
Le 02 septembre 2002
 0

Contrôlé par Cegetel, l'opérateur SFR est convoité par Vodafone. Mais Vivendi Universal tente officiellement de conserver l'opérateur mobile sous son contrôle.

L'entente cordiale avec Vivendi Universal est terminée. En effet, selon le Times, quelques jours seuleument après avoir racheté les parts de VU dans Vizzavi, leur portail commun, le groupe britannique de téléphonie mobile Vodafone, numéro un mondial en chiffre d'affaires (mais numéro 2 en nombre d'abonnés) s'apprêterait à dévoiler un plan ambitieux visant à prendre le contrôle de SFR, le deuxième opérateur mobile français.

Vodafone possède 20% de SFR et 15% de Cegetel (qui contrôle 80% du capital de SFR) ce qui permet à l'opérateur britannique de disposer de 32% des parts de SFR. Sociétés non côtées, Cegetel et SFR ne peuvent pas faire l'objet d'une OPA hostile (offre publique d'achat) mais Vodafone devrait dégager une somme évaluée à plus de 12,5 milliards d'euros par les analystes pour tenter de racheter les parts de British Telecom, SBC et de Vivendi Universal qui contrôle actuellement l'opérateur français via ses 44% dans Cegetel.

Les détails du plan n'ont pas encore été révélés mais la presse économique s'attend à un désengagement des 26% de British Telecom et des 15% de SBC dans Cegetel à partir du 23 septembre (fin de la période de lock-up) au profit de Vodafone, ce qui pourrait lui permettre de monter à 46% du capital de Cegetel et à 56,8% de celui de SFR.

Longtemps considéré comme promis à Vodafone par Jean-Marie MESSIER, Cegetel et SFR sont toutefois désormais qualifiés d'actifs stratégiques par la nouvelle équipe dirigeante de Vivendi Universal qui compte également faire passer sa participation dans Cegetel de 44% à au moins 50% afin de pouvoir remonter les futurs bénéfices du groupe de télécommunication et l'aider à rembourser sa dette.
Reste à savoir si Vivendi Universal, encore en cours de négociation avec ses banques pour l'octroi d'une ligne de crédit de 2 milliards d'euros supplémentaires, aura les moyens de surenchérir à l'offre de Vodafone. Les directeurs financiers de BT et SBC doivent se frotter les mains...
Modifié le 18/09/2018 à 14h11

Les dernières actualités

scroll top