Le GSM chinois a le vent en poupe, tandis que la 3G tâtonne

Par
Le 20 juin 2002
 0

Décidément la téléphonie mobile GSM se porte bien, après Maroc Télécom, c’est au tour des ténors chinois des télécoms d’annoncer des chiffres très satisfaisants

Les opérateurs des pays du G8 et leurs alliés ne sont pas les seuls à bénéficier des progrès de la téléphonie mobile.

En Chine, China Mobile, premier opérateur mobile chinois, et son concurrent China Unicom ont annoncé jeudi une croissance continue de leurs réseaux GSM.

Société basée à Hong Kong, China Mobile a augmenté son portefeuille clientèle de 2,4% entre avril et mai 2002, soit 1,83 million d'abonnés supplémentaires.

De son côté, China Unicom annonce avoir séduit 995 000 clients supplémentaires (+3,2%) sur cette même période pour son réseau GSM (dans 12 des 23 provinces chinoises).

Si le marché du GSM se porte très bien en Chine, la téléphonie mobile de troisième génération (CDMA - code division multiple access) a plus de mal à décoller, mais n'est-ce pas la même chose en Europe avec l'UMTS ?

China Unicom a confirmé ces difficultés, fin mai son service 3G comptait 785 000 abonnés, un chiffre qui ne satisfait pas l'opérateur bien que ce pourcentage ait augmenté de 12% par rapport au mois d'avril 2002...

D'ici la fin de l'année China Unicom, voudrait attitrer près de 4,7 millions d'abonnés au CDMA... Un objectif vraisemblablement trop ambitieux.

Pour China Unicom, le challenge reste intéressant .

Ces résultats «nous pousseront à accélérer le développement, à améliorer notre service et à accroître notre efficacité et la compétitivité de notre entreprise», déclarait Yang Xianzu, Président de China Unicom.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top