Quel avenir pour la téléphonie mobile 3G en Afrique ?

Par Ariane Beky
le 13 novembre 2001 à 00h00
0

Les rencontres de l’Union internationale des télécommunications s’ouvrent à Johannesburg. Elles sont l’occasion d’un débat sur la 3G et l’Afrique.

Les rencontres de l'Union internationale des télécommunications s'ouvrent à Johannesburg. Elles sont l'occasion d'un débat sur la 3G et l'Afrique.

Le nombre d'utilisateurs de téléphones mobiles sur le continent africain a presque été multiplié par dix depuis 1998, estime le vice-président de l'équipementier télécom français Alcatel pour l'Afrique et le Maghreb, René GUFFLET.

"L'Afrique n'a pas besoin de la 3G pour l'heure. Le continent ne dispose ni des fréquences ni de la bande passante nécessaires", a affirmé M.GUFFLET à Reuters lors de la conférence de l'Union internationale des télécommunications à Johannesburg (ITU Africa du 12 au 16 novembre 2001).

Il ajoutait : "La plupart des pays néanmoins ont la 2G ou le GPRS et seraient susceptibles d'évoluer vers la prochaine génération à condition que ce soit raisonnable en termes de coûts pour le marché de masse."

Pour sa part, le cabinet d'analystes Credit Suisse First Boston (csfb.com) estime que cinq années pourraient être nécessaires avant que la téléphonie mobile de troisième génération ne devienne un marché de masse en Europe, alors en Afrique...

Quoiqu'il en soit, les pays africains observent avec intérêt les attributions des licences UMTS en Europe, ainsi que le coût lié au développement des infrastructures.

L'Afrique du Sud, par exemple, a mis en place une nouvelle législation pour se préparer à l'attribution future de licences 3G à un "prix adéquat", au moment voulu par son ministère des télécommunications.

De son côté, le ministre égyptien de la technologie et des télécommunications déclarait avoir opté "pour une stratégie d'observation".

Le mot d'ordre reste donc la prudence.

Il semble que les pays les moins mal lotis du continent attendent que la "technologie se stabilise" et que les prix des équipements, infrastructures, technologies, baissent...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

GTX 1650 : côté multimédia, la puce entrée de gamme de NVIDIA hérite de la génération Volta
Razer ajoute une dalle OLED 4K à son Blade 15 et revoit le design du Blade Pro 17
Oppo lance le Reno 10x zoom : un smartphone haut de gamme avec Snapdragon 855 pour 799€
Contre toute attente, Samsung travaillerait sur deux smartphones pliables supplémentaires
Tesla dévoile Robotaxi, son service de voitures autonomes en autopartage
Projet Wing : Google obtient l’autorisation de faire voler ses drones de livraison aux US
Accusé à tort par la reconnaissance faciale, un étudiant réclame 1 milliard à Apple
Renault dévoile un concept du nouveau Kangoo Z.E.
Freebox Delta : le fair-use enfin activé
Présidentielles de 2020 : la Virginie-Occidentale veut autoriser les votes via blockchain
Les véhicules électriques sont-ils vraiment plus polluants que les voitures essence ?
🎯 French Days 2019 : les meilleures offres, promos et réductions chaque jour !
Oppo : Suivez avec nous et en direct l’annonce et le lancement du nouveau flagship, Reno !
Les bots malveillants représentent plus de 20% du trafic web
scroll top