Aladdino renonce à sa levée de fonds

Jérôme Bouteiller
29 octobre 2001 à 00h00
0
En raison d'un contexte financier jugé défavorable, Aladdino, éditeur de plates formes de services mobiles, a décidé de renoncer à une levée de fonds.

Dur dur d'être une start-up en cette fin d'année 2001. En raison d'un contexte financier jugé défavorable, la société française Aladdino, éditeur de plates formes de services mobiles, a décidé de renoncer à une levée de fonds

Initiée en Mars 2001 et confiée à la banque d'affaires NetsCapital, cette levée devait porter sur 5 à 7 millions d'€uros. Mais le contexte financier et commercial s'étant largement dégradé, les fondateurs ont préféré renoncer à cette opération, afin de ne pas diluer leurs parts et garder le contrôle de la société.

« Dans une situation où le risque perçu est élevé, il est normal que les garanties exigées soient fortes » commente Yvon Corcia, Président d'Aladdino. « Aujourd'hui, le marché est lent et un accroissement significatif de notre effort marketing et commercial rapporterait peu de CA en plus. Par contre pour pouvoir financer ce surcroît d'effort, il faudrait donner aux investisseurs une part importante du capital assortie de droits de priorités très significatifs. Notre avis est qu'il vaut mieux nous focaliser sur notre secteur d'activité, tout en proposant plus de service en dehors de nos prestations d'éditeur. Notre confiance dans ce marché n'est pas entamée, seule la conjoncture fait que les clients investissant peu, il faut se mettre en situation de passer l'orage par nos propres moyens. »

Concurrent de sociétés comme Mobipocket ou Avantgo, Aladdino a initiallement commercialisé un logiciel agrégateur de contenus pour Palms et téléphones WAP pour ensuite se spécialiser dans la création de sites "mobiles" (ordinateurs de poches, téléphones) au profit de sociétés souhaitant se développer sur ces nouveaux terminaux.

Visant un chiffre d'affaires de 8.4 millions de francs pour l'année 2001, Aladdino prend donc une décision courageuse et mise sur le decollage attendu de l'internet mobile avec le GPRS et les ordinateurs de poche pour assurer sa viabilité économique. La société est ainsi l'une des premières à proposer des téléchargements de médias électroniques pour ordinateurs de poche avec des titres aussi prestigieux que ... NetEconomie.com !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'adoption de Firefox en chute de 85%
La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Quand Jean Castex avoue spontanément ne pas avoir téléchargé StopCovid
Annoncée lors du Battery Day, la Tesla Model S Plaid aura jusqu'à 840 km d'autonomie
RTX 3090 : NVIDIA calme les ardeurs des joueurs avant la sortie cet après-midi
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
Beyond Good & Evil 2 : une enquête lève le voile sur un développement chaotique
scroll top