Aladdino renonce à sa levée de fonds

29 octobre 2001 à 00h00
0
En raison d'un contexte financier jugé défavorable, Aladdino, éditeur de plates formes de services mobiles, a décidé de renoncer à une levée de fonds.

Dur dur d'être une start-up en cette fin d'année 2001. En raison d'un contexte financier jugé défavorable, la société française Aladdino, éditeur de plates formes de services mobiles, a décidé de renoncer à une levée de fonds

Initiée en Mars 2001 et confiée à la banque d'affaires NetsCapital, cette levée devait porter sur 5 à 7 millions d'€uros. Mais le contexte financier et commercial s'étant largement dégradé, les fondateurs ont préféré renoncer à cette opération, afin de ne pas diluer leurs parts et garder le contrôle de la société.

« Dans une situation où le risque perçu est élevé, il est normal que les garanties exigées soient fortes » commente Yvon Corcia, Président d'Aladdino. « Aujourd'hui, le marché est lent et un accroissement significatif de notre effort marketing et commercial rapporterait peu de CA en plus. Par contre pour pouvoir financer ce surcroît d'effort, il faudrait donner aux investisseurs une part importante du capital assortie de droits de priorités très significatifs. Notre avis est qu'il vaut mieux nous focaliser sur notre secteur d'activité, tout en proposant plus de service en dehors de nos prestations d'éditeur. Notre confiance dans ce marché n'est pas entamée, seule la conjoncture fait que les clients investissant peu, il faut se mettre en situation de passer l'orage par nos propres moyens. »

Concurrent de sociétés comme Mobipocket ou Avantgo, Aladdino a initiallement commercialisé un logiciel agrégateur de contenus pour Palms et téléphones WAP pour ensuite se spécialiser dans la création de sites "mobiles" (ordinateurs de poches, téléphones) au profit de sociétés souhaitant se développer sur ces nouveaux terminaux.

Visant un chiffre d'affaires de 8.4 millions de francs pour l'année 2001, Aladdino prend donc une décision courageuse et mise sur le decollage attendu de l'internet mobile avec le GPRS et les ordinateurs de poche pour assurer sa viabilité économique. La société est ainsi l'une des premières à proposer des téléchargements de médias électroniques pour ordinateurs de poche avec des titres aussi prestigieux que ... NetEconomie.com !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

The Witcher Monster Slayer : les préinscriptions ouvertes pour l'accès anticipé sur Android
ETR Awards : les meilleurs titres VR francophones vont être récompensés par les internautes
Twitch organise enfin son espace de discussion et permet de répondre par sujet
Mario Kart Tour dépasse la barre des 200 millions de dollars en 18 mois
Test Rocket Lake-S Core i7-11700K : il fait de l'ombre au Core i9, mais reste éclipsé par AMD
Outriders : People Can Fly détaille comment les inventaires disparus seront restaurés
Diablo Immortal : l'alpha fermée est disponible et permet d'incarner le Croisé
D.I.C.E. Awards 2021 : Hades a encore Persée à l'occasion d'une nouvelle cérémonie
Deepfakes : au-delà des memes, une technologie plus utile qu’il n’y paraît
Test Xiaomi Mi 11 Lite 5G : le poids plume qui tape très fort
Haut de page