Oracle tient à rappeler que le eBusiness fait gagner de l'argent

Par Jérôme Bouteiller
le 28 octobre 2001
 0

Editeur de bases de données et de logiciels eBusiness, Oracle tient à rappeler que ses produits font économiser de l'argent à ses clients.

Editeur de bases de données et de logiciels eBusiness, Oracle tient à rappeler que ses produits font économiser de l'argent à ses clients.

Dans une période financièrement tendu, l'éditeur de logiciels eBusiness américain Oracle tient à rappeler que les nouvelles tehnologies de l'information et en particulier ses produits permettent à ses clients de réaliser des économies et des gains de productivité.

Ainsi, à la demande de l'éditeur, des sociétés telles que Belgacom, Compaq, Telia Networks ou encore Carrier affirment avoir considerablement diminué leurs coûts, accru leur efficacité et augmenté leurs profits gràce à Oracle E-Business Suite : 48 millions de dollars pour Compaq, 6 millions de livres pour la municipalité de
Liverpool, 20% de croissance des ventes pour Carrier, 3,4 millions de dollars d'economies annuelles pour Telia, etc...

"Le profit est la raison d'être de toutes les entreprises," explique Sergio Giacoletto, Vice President Executif d'Oracle EMEA. "La simplification des processus avec des outils de réduction des coûts constitue la solution adaptée à un environnement économique incertain. Au lieu de constituer une dépense non productive, les systèmes informatiques basés sur Internet génèrent des avantages et des profits importants pour beaucoup d'entreprises. Internet entre aujourd'hui dans sa phase rentable, et les gains sont de deux ordres. En interne, une entreprise peut rationaliser ses processus en diminuant ses coûts et en augmentant son efficacité. En externe, elle peut se connecter à ses clients, ses partenaires, ses fournisseurs et ses collaborateurs pour diminuer ses coûts en adoptant un fonctionnement collaboratif pour des activites telles que la gestion de la chaine d'approvisionnement, les achats et la conception des produits."

Champion de l'informatique, Oracle tient donc à revenir aux arguments qui avaient été à l'origine de la bulle internet, mais qui gardent, malgré les excès du , toute leur pertinence.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

See You Yesterday : Netflix dévoile la bande-annonce du film de Spike Lee
Linux on DeX est désormais compatible avec le Galaxy S9, S10 et Tab S5e
Pour iCloud, entre autres, Apple verse plus de 30 millions chaque mois à AWS
Hideo Kojima, créateur de Metal Gear, tease un gros projet lié au cloud gaming
Après Thanos, Fortnite et Marvel vont de nouveau s'associer autour des Avengers
🔥 Bon plan : casque Bluetooth TaoTronics à réduction de bruit active à 48,99€ au lieu de 69,99€
Jeu vidéo : de plus en plus d'offres à pourvoir chaque année en France
Huawei : la CIA s'en mêle et signale un financement par l'agence de sécurité chinoise
Kodi
⚡ Bon plan : HooToo Hub USB C avec Charge Type C à 24,99€ au lieu de 39,99€
Les finances de Spotify sont dans le vert pour la première fois depuis sa création
Byte, le successeur spirituel de Vine, commence à recruter pour sa bêta
NVIDIA : les GTX 1660 Ti et 1650 intégrées à plus à 80 modèles de laptops dès aujourd’hui
C’est officiel : le OnePlus 7 sera présenté le 14 mai prochain à Londres
Windows 10 : Microsoft met à jour sa liste de processeurs requis pour sa MàJ de mai 2019
scroll top