Pour ou contre la publicité intrusive ?

04 septembre 2001 à 00h00
0
Détourner les visiteurs du site d'un concurrent, remplacer une bannière sur par sa propre bannière est désormais possible. CVFM analyse ce phénomène

Détourner les visiteurs du site d'un concurrent, remplacer n'importe quelle bannière sur Yahoo par ses propres bannières est désormais possible grâce à une nouvelle famille de logiciels: les Adwares. Certains Adwares ont aussi des Spywares, qui s'installent subrepticement sur l'ordinateur du client et qui envoient des informations comportementales à des serveurs qui sont à même d'envoyer des bandeaux de publicité personnalisés. Le problème est que la plupart du temps, les internautes savent à peine qu'ils ont installé ces logiciels.

La cellule de veille de l'agence de webmarketing CVFM, spécialiste des noms de domaines, du référencement, de l'affiliation et du marketing viral, vient de publier une analyse sur ce phénomène qui défraie la chronique aux Etats-Unis, et propose aux webmarketers français d'engager un débat sur le sujet au moment où cette nouvelle famille d'application envahit l'Internet français.

En effet, les anciens utilisateurs de Napster qui se sont tournés vers des systèmes concurrents comme Kazaa (4,9 millions de téléchargements en juillet 2001), ne savent pas qu'en installant Kazaa, ils installent également TopText, un logiciel "invisible" qui fait apparaître des liens hypertextes artificiels supplémentaires dans les pages de n'importe quel site, sans l'accord des webmasters. Ces liens pointent vers le site d'annonceurs qui sont clients de TopText.
Toptext appartient à une nouvelle famille de logiciels: les adwares (advertising softwares).

Kazaa installe également un autre logiciel, Savenow qui est capable de faire apparaître des pop-up de publicité pour General Motors lorsqu'un internaute se connecte sur le site de Ford...

Gator, le leader de cette catégorie, installé sur 8 millions de machine, est capable de recouvrir les bannières de publicité de Yahoo par ses propres bannières et subit actuellement les foudres de l'IAB (Internet Advertising Bureau) qui prépare une action en justice pour concurrence déloyale et utilisation détournée de marque.

Ces nouvelles formes de publicité, qui ont séduit de grandes entreprises américaines, posent de nombreux problèmes déontologiques, juridiques et même de respect de la confidentialité des données personnelles puisqu'elles s'accompagnent souvent de l'observation des habitudes de Surfing d'internautes qui ignorent souvent jusqu'à l'installation des Adwares espions (aussi appelés Spywares) sur leur ordinateur.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Bon plan : le SSD Crucial X8 1To chute de prix chez Amazon
De grands noms de l'immobilier réunis autour d'un label international pour les immeubles intelligents
Konami dépose les marques Castlevania et Metal Gear Rising au Japon
Samsung, Xiaomi et Oppo : bientôt des smartphones avec une caméra selfie sous l'écran
Le casque noir est trop ennuyeux ? Sony sort son WH-1000XM4 dans une nouvelle version
Test Vivlio Touch Lux 5 : faut-il craquer pour la moins chère des liseuses Vivlio ?
Windows 10 Sun Valley : la nouvelle barre des tâches dispo pour toutes les versions de l'OS
Test Huawei MateBook D16 : un ordinateur polyvalent et attractif
Intersport lance sa marque de trottinettes électriques : OZE
Pour la 6G, Huawei veut repenser le Web... Pour appliquer plus facilement la censure ?
Haut de page