Pour ou contre la publicité intrusive ?

Par pulmo
le 04 septembre 2001 à 00h00
0

Détourner les visiteurs du site d'un concurrent, remplacer une bannière sur Yahoo par sa propre bannière est désormais possible. CVFM analyse ce phénomène

Détourner les visiteurs du site d'un concurrent, remplacer une bannière sur par sa propre bannière est désormais possible. CVFM analyse ce phénomène

Détourner les visiteurs du site d'un concurrent, remplacer n'importe quelle bannière sur Yahoo par ses propres bannières est désormais possible grâce à une nouvelle famille de logiciels: les Adwares. Certains Adwares ont aussi des Spywares, qui s'installent subrepticement sur l'ordinateur du client et qui envoient des informations comportementales à des serveurs qui sont à même d'envoyer des bandeaux de publicité personnalisés. Le problème est que la plupart du temps, les internautes savent à peine qu'ils ont installé ces logiciels.

La cellule de veille de l'agence de webmarketing CVFM, spécialiste des noms de domaines, du référencement, de l'affiliation et du marketing viral, vient de publier une analyse sur ce phénomène qui défraie la chronique aux Etats-Unis, et propose aux webmarketers français d'engager un débat sur le sujet au moment où cette nouvelle famille d'application envahit l'Internet français.

En effet, les anciens utilisateurs de Napster qui se sont tournés vers des systèmes concurrents comme Kazaa (4,9 millions de téléchargements en juillet 2001), ne savent pas qu'en installant Kazaa, ils installent également TopText, un logiciel "invisible" qui fait apparaître des liens hypertextes artificiels supplémentaires dans les pages de n'importe quel site, sans l'accord des webmasters. Ces liens pointent vers le site d'annonceurs qui sont clients de TopText.
Toptext appartient à une nouvelle famille de logiciels: les adwares (advertising softwares).

Kazaa installe également un autre logiciel, Savenow qui est capable de faire apparaître des pop-up de publicité pour General Motors lorsqu'un internaute se connecte sur le site de Ford...

Gator, le leader de cette catégorie, installé sur 8 millions de machine, est capable de recouvrir les bannières de publicité de Yahoo par ses propres bannières et subit actuellement les foudres de l'IAB (Internet Advertising Bureau) qui prépare une action en justice pour concurrence déloyale et utilisation détournée de marque.

Ces nouvelles formes de publicité, qui ont séduit de grandes entreprises américaines, posent de nombreux problèmes déontologiques, juridiques et même de respect de la confidentialité des données personnelles puisqu'elles s'accompagnent souvent de l'observation des habitudes de Surfing d'internautes qui ignorent souvent jusqu'à l'installation des Adwares espions (aussi appelés Spywares) sur leur ordinateur.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Sono Sion, la voiture électrique rechargeable à l'énergie solaire, sera construite dans des usines suédoises
L'app e-santé Google Fit est disponible sur iOS
Airbnb veut produire des émissions pour inviter les voyageurs... au voyage
Démonté sur YouTube, le Huawei P30 montre son zoom périscopique
5G : Theresa May ignore les États-Unis et autorise Huawei (partiellement)
Tesla accuse une perte nette de 700 millions dans ses résultats financiers du 1er trimestre
Honor perd un prototype dans un train en Allemagne et offre 5000 € pour son retour
Comparatif 2019 : quel est le meilleur vidéoprojecteur ?
🎯 French Days 2019 : plus que quelques heures avant le Black Friday à la française !
Apex Legends : EA cesse de payer les streamers, les diffusions baissent de 75% sur Twitch
 Ford investit 500 millions dans Rivian : un nouveau véhicule électrique en approche
Peu avant sa sortie, Days Gone annonce déjà son premier DLC (mais il est gratuit)
Microsoft publie d'excellents résultats trimestriels, encore une fois portés par le cloud
Le design des Google Pixel 3a a fuité et surprise... vous n’allez pas être surpris !
Apple : les claviers de MacBook désormais réparés en une journée ouvrée ?
scroll top