🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% ! 🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% sur le high-tech

Cyril ZIMMERMAN : Hi-Media, nouveau géant de la communication en ligne

26 janvier 2001 à 00h00
0
Fondateur et directeur Hi-Media, une des régies publicitaires leader de la NetEconomie Européenne, Cyril ZIMMERMANN donne son sentiment sur les nouveaux enjeux de la communication en ligne et sur les bouleversements à venir sur ce secteur.

JB - Monsieur Cymmermann, bonjour. Le milieu de la communication parle de chute inéxorable du CPM et de l'impossibilité de rentabiliser un site avec de la publicité. Quel est votre sentiment sur cette polémique ?

CZ - Bonjour. Nous observons en effet une chute globale du CPM, moyenne mais aussi, dans le détail, nous assistons à un élargissement de l'éventail des tarifs. Ainsi, certains annonceurs demandent de la visibilité non ciblée à bas prix et d'autres demandent du ciblage très fin que nous pouvons leur offrir grâce à la gestion de l'historique de clic de l'internaute mais que nous leur faisons payer plus cher. Les extrêmes de la fouchette de prixs'éloignent ainsi progressivement les uns des autres. Pour le business model des sites de contenu, il faut simplement regarder la matûrité du marché et son actuelle concentration. Les Etats-Unis pèsent actuellement 50% de la publicité en ligne contre seulement 1% en France.

JB - En 6 mois, Hi-Media est passé de 500 millions à un milliard de pages vues réalisés non plus sur 68 sites mais sur plus de 800. Ne ressentez vous pas un besoin de rationalisation de votre portefeuille de marques ?

CZ - Non, nous ne ressentons pas ce besoin. Nous observons une grande complémentarité entre tous nos sites. Ce portefeuille nous permet de toucher de 50% à 100% d'une cible, en fonction des besoins des annonceurs, dans de nombreux pays d'Europe, et d'élargir régulièrement nos panels.

JB - Caramail rejoint Lycos, est convoité par de nombreux groupes et Telecharger.com vient d'être absorbé par 01net. Ne craignez vous pas de voir partir prochainement ces 3 locomotives ?

CZ - Caramail travaille avec Spray depuis près d'un an et nous a jusqu'à présent toujours renouvellé sa confiance, tout comme Boursorama. Aujourd'hui, nous observons une grande pérénité dans nos relations avec ces sites. Nous perdrons certainement un jours certains de nos clients mais la départ d'aucun d'entre eux ne peut remettre en cause la pérennité de l'activité de Hi-Media.

JB - Vous allez abandonner NetGravity au profit d'une nouvelle plate forme développée en collaboration avec . Ce type d'intégration verticale est-elle désormais obligatoire pour une régie ?

CZ - Ce n'est pas une obligation mais c'est une gage d'indépendance pour une régie. NetGravity fonctionne très bien mais pour pouvoir faire évoluer le logiciel à notre rythme, il est important d'être l'éditeur de ce type d'outils. Actuellement, nous avons un outil de gestion des bannières, un outil de marketing direct par messagerie, un outil de gestion de campagnes d'affiliation et un outil de syndication de contenu. Notre futur plate forme saura gérer toutes ces applications et nous pourrons librement la faire évoluer en fonction de notre métier et de notre taille.

JB - Hi-Media se développe dans le CRM, la syndication de contenu et le marketing direct. Doit-on parler de prolongement logique ou de diversification pour une régie telle que la vôtre ?

CZ - C'est un prolongement logique. Auourd'hui, si nous observons l'activité d'un chef de produit dans l'économie traditionnelle, il doit pouvoir gérer la mise en avant de son produit dans les linéaires des grandes surfaces, faire de la publicité ciblée, organiser des évenement avec de l'achat de contenu et pratiquer une politique de fidélisation de ses clients. Hi-Media répond globalement à ces problématiques, avec l'originalité et la souplesse que le propose le on line ainsi que la dimension technologique en plus.

JB - Hi-Media a mené une première expérience de publicité mobile avec Waptoo. Quelles sont vos ambitions sur le WAP, les Palms ou tous les futurs terminaux mobiles ?

CZ - Nous préparons en effet le monde en réseau de demain. L'internet ne sera plus uniquement sur le PC mais sur une multitude de nouveaux terminaux tels que les téléphones WAP, la télévision interactive, la domotique ou encore les ordinateurs de poche. Notre volonté est de décliner notre savoir faire technique et commercial sur tous ces nouveaux supports.

JB - L'internet a une dimension de plus en plus multimédia avec l'arrivée du streaming. Quelle est votre stratégie pour appréhender ces nouveaux environnements. ?

CZ - Nous avons déjà de nombreux accords techniques pour gérer les publicités en streaming. Nous pourrons ainsi proposer des bannières audiovisuelles ou insérer des messages au sein de programmes audio-vidéo. Nous croyons beaucoup à la complémentarité de ces nouveaux environnements avec notre maîtrise de la gestion des bases de données.

JB - Monsieur Zimmermann, je vous remercie
Entretien réalisé en Janvier 2001 par Jérôme BOUTEILLER
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

ArchiNet et Luccas organisent la première manifestation en 3D
3 millions de dollars de plus pour Enition
Interliant coupe la ligne à Digiweb et PopList
Accord Mobipocket / Casio France
L'Athlon mobile arrive
3 millions de dollars de plus pour Enition
ArchiNet et Luccas organisent la première manifestation en 3D
Accord Mobipocket / Casio France
Interliant coupe la ligne à Digiweb et PopList
2.75 millions de Diablo 2,et moi, et moi et moi...
Haut de page