In-Fusio lève 13.3 millions d'euros

Jérôme Bouteiller
12 décembre 2000 à 00h00
0

Spécialisé dans les jeux pour téléphones mobiles, inFusio lève 13.3 millions d'euros pour son second tour de table.

Spécialisé dans les jeux pour téléphones mobiles, inFusio lève 13.3 millions d'euros pour son second tour de table.

Spécialisé dans les jeux pour téléphones mobiles, la société inFusio, créée par Gilles RAYMOND, lève 13.3 millions d'euros, en particulier auprès de Partech, pour son second tour de table. Cette nouvelle levée de fonds permettra à inFusio de développer de nouveaux produits et de s'implanter sur les marchés asiatiques. Après avoir lancé les premiers jeux en HDML (ancêtre du WAP) sur les One Touch Pocket d'Alcatel, en partenariat avec SFR, inFusio a réalisé un repositionnement en développant "Exen", une plate forme permettant de télécharger des jeux sur le téléphone, le transformant en console. Les faibles capacités des réseaux GSM ont donc repoussé le principe du jeu en réseau au profit d'un modèle plus classique de téléchargement payant. Reste à savoir si les constructeurs ne vont pas lancer leurs propres systèmes de téléchargement, comme le fait déjà Nokia avec ses mélodies et ses fonds d'écran, afin de contrôler ce marché particulièrement volumineux et lucratif...
Modifié le 20/09/2018 à 15h38
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix augmente ses tarifs en France dès aujourd'hui
Un outil destiné aux forces de l'ordre capable de déverrouiller quasiment tous les smartphones
Sommet européen des 20 et 21 juin : objectif zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050 ?
La Tesla Model 3 perd les faveurs de l'Europe, qui lui préfère la future Renault ZOE 2
Une pétition demande à Netflix de déprogrammer Good Omens... une série produite par Amazon
Bill Gates considère que
Le Raspberry Pi 4 est là : trois configurations jusqu'à 4 Go de RAM (et un kit desktop)
AMD : le Ryzen 7 3800X mettrait à mal les Core i9-9900K d'Intel sur GeekBench
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
La mémoire informatique universelle pourrait révolutionner la consommation des data centers
scroll top