Eazywap devient Antepo et se repositionne sur les services

07 décembre 2000 à 00h00
0
Après un succès limité de son offre grand public de services wap, la start-up EasyWap change de nom et se repositionne sur les services aux entreprises.

Après PhoneValley, c'est au tour d'EasyWap de repositionner son offre en s'appuyant sur son savoir faire technologique pour vendre ses services aux entreprises. Les mobinautes êtant moins nombreux que prévu, ces jeunes sociétés préfèrent équilibrer leur activité. EasyWap change donc de nome t devient AntePo. Son offre de services est regrupée en 3 pôles : Communication instantanée, Partage et mise à disposition d'informations et gestion d'informations personnelles. La société s'appuie sur le wap mais aussi le sms afin de toucher tous les terminaux personnels. "Parce qu'elles peuvent être interfacées avec tout environnement système existant, les solutions d'Antepo permettent de faire la jonction entre deux mondes, celui du fixe et celui du mobile. Notre ambition est de nous imposer comme une référence mondiale sur le marché de la technologie mobile dans les mois à venir." déclare ainsi Max Seguineau, President d'Antepo.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Netflix et le partage de mots de passe : la plateforme va prendre de nouvelles mesures
La trottinette électrique Xiaomi Mi Scooter Essential de retour à moins de 270€
Salon auto de Shanghai : Nissan dévoile son SUV hybride X-Trail, prévu en 2022 en Europe
La rumeur enfle autour d'un service de PC Cloud lancé par Microsoft
Fiscalité des crypto-monnaies : comment déclarer ses avoirs aux impôts ?
La folie des NFT bat son plein : Snoop Dogg et le créateur du Nyan Cat vendent un GIF pour 33 000 $
Les ventes de smartphones ont flambé au premier trimestre 2021
L'API DirectStorage de la Xbox Series X sera prise en charge par une majorité d'ordinateurs
Xbox Series : les développeurs ont maintenant accès aux outils FidelityFX d'AMD
Données de connexion : le Conseil d'État soutient le principe de la conservation des métadonnées
Haut de page