LibertySurf brûle 560 MF et soulève la question de sa rentabilité.

Par
Le 27 septembre 2000
 0

Le groupe LibertySurf, crée par Europ@web et KingFisher, affiche des pertes de près de 560 millions de francs au premier semestre 2000, jetant un doute sur sa rentabilité future.

Le groupe LibertySurf, crée par Europ@web et KingFisher, affiche des pertes de près de 560 millions de francs au premier semestre 2000, jetant un doute sur sa rentabilité future.

Plus de 6 mois après son introduction en bourse, le fournisseur d'accès à internet LibertySurf est nettement moins flamboyant. Avec près de 560 millions de francs de pertes au premier semestre et un chiffre d'affaire de plus de 152 millions de francs, la rentabilité de l'opérateur internet semble être remise en cause. En effet, alors que la concurrence ne fait que s'accroître sur ce segment avec l'arrivée de FAI comme M6net, 77 et probablement une offre SFR/Vizzavi, LibertySurf ne fait qu'augmenter ses pertes, dans les mêmes proportions que son chiffre d'affaires, repoussant au loin une hypothétique rentabilité. Le salut de LibertySurf ne peut venir que de son association avec un opérateur traditionnel. En France, on évoque un partenariat avec le pôle Lyonnaise (Noos, M6, TPS) ou encore Vivendi (iFrance, Vizzavi, Canal). Mais à près de 16 milliards de francs, avec un cours en chute libre depuis quelques semaines, LibertySurf est cher et devra plus probablement envisager un partenariat avec un opérateur étranger, américain ou encore japonais. De toute les manières, l'opportunisme de Bernard ARNAULT se sera montré payant.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top