Michel VINCENT, Cyperus.fr, la communication higt tech pour les entreprises

Par
Le 24 août 2000
 0

Directeur général de Cyperus, Michel VINCENT présente l'une des premières start-up française, spécialisée dans la communication pour les entreprises high tech.

Directeur général de Cyperus, Michel VINCENT présente l'une des premières start-up française, spécialisée dans la communication pour les entreprises high tech.

JB - Monsieur Michel VINCENT, bonjour. En quelques mots, pourriez vous vous présenter ?

MV - Bonjour, je suis le directeur général de Cyperus, une entreprise créée en Novembre 1995 avec Jean Louis Aublard. Auparavant, je dirigeais une agence spécialisée en marketing direct dans le domaine high tech. Cyperus est le fruit de cette expérience et de la volonté de participer au démarrage de l'internet en France.

JB - Comment peut-on définir Cyperus.fr ? S'agît t'il d'un média ? d'une agence ?

MV - Cyperus est une plate forme de communication pour les entreprises. Il est en effet nécessaire de distinguer le site internet Cyperus.fr, que l'on peut qualifier de média avec plus de 1800 sociétés qui y communiquent régulièrement et qui est consulté par de nombreux professionnels à la recherche d'une information "brute" et notre activité de conseil. Notre valeur ajoutée consiste à aider les entreprises à communiquer de manière intelligente. Nous leur proposons des outils de reporting pour mesurer l'impact de leurs campagnes et nous les accompagnons dans l'utilisation de technologies comme le Rich Media et l'interactivité.

JB - N' y a t'il pas une confusion de votre part entre la communication et l'information ?

MV - Nous proposons une information en provenance des entreprises et nous l'indiquons clairement à nos lecteurs. De plus, nos équipes se chargent de filtrer les communiqués afin de ne pas laisser passer des publicités sans la moindre objectivité. Enfin, il est nécessaire de préciser que la grande majorité de nos clients sont désormais des entreprises cotées en bourse. Elles n'ont tout simplement pas le droit de raconter n'importe quoi.

JB - Quel est votre modèle économique ? Vous avez abandonné certaines sources de revenus comme les communiqués payants.

MV - Cyperus est une entreprise "BtoB" dont 100% des revenus proviennent d'autres entreprises. Nous avons en effet abandonné la facturation de la diffusion des communiqués pour en faire un produit d'appel vers d'autres services à plus forte valeur ajoutée. Désormais, nous proposons des prestations globales incluant le conseil, la réalisation, la diffusion et le reporting sur les campagnes de communication. Nous prévoyons un chiffre d'affaires d'environ 14 millions defrancs pour l'année 2000.

JB - Comment vous positionnez vous par rapport aux agences de communication ?

MV - Cyperus a une logique d'audience, disons quantitative, sur la diffusion des communiqués alors que les agences de RP ont plutôt une approche qualitative. Ils interviennent en amont de notre activité alors que nous nous concentrons plus sur la diffusion de nos messages sur notre site ou vers d'autrespartenaires comme 10 ou Mediapps.

JB - Et quel est votre sentiment sur des services comme Company News ou PRline ?

MV - Ces entreprises sont spécialisées dans la finance et tirent leur chiffre d'affaire de la diffusion des communiqués de presse. Pour nous, cette activité est gratuite et constitue un produit d'appel pour d'autres services à valeur ajoutée. Il y a probablement des complémentarités mais ces activités restent différentes.

JB - Vous avez réalisé une première levée de fonds de 20 millions de francs en 1999. Comptez vous recommencer ?

MV - C'est une question d'actualité, en effet, bien que notre activité génère déjà un chiffre d'affaires non négligeable. Nos orientations stratégiques ont été validées au premier semestre de l'année 2000 et une nouvelle levée de fonds nous permettrait d'accélérer notre développement en nous attaquant à de nouveaux marchés européens.

JB - Quel est votre sentiment sur la "nouvelle économie" justement ?

MV - Cyperus.fr a été crée bien avant que l'internet ne devienne à la mode et nous avons été parmi les premières start-up à trouver un financement. Néanmoins, je pense que par la suite, il y a eu beaucoup d'excès dont Boo est probablement l'un des meilleurs exemples. Il n'y a pas de "nouvelle économie". Le capitalisme garde les mêmes lois, même si de nouveaus services liés à l'interactivité, au streaming ou à l'e-communication apparaissent. Il y a beaucoup de choses à faire dans ces domaines et je pense qu'en 2005, on s'amusera bien de voir la pauvreté des services que nous utilisions en 2000.

JB - Dernière question.. pourquoi "Cyperus" ?

MV - Initiallement, nous souhaitions nous appeler "Papyrus". Mais la marque n'étant pas libre, nous avons cherché autre chose et nous sommes tombé sur Cyperus qui est la famille de plantes à laquelle appartient justement le papyrus ! Ce sont des plantes assez vivaces qui se développent de manière réticulaire. Mon associés et moi avons aimé cette image qui nous semblait appropriée pour une start-up internet :-)

JB - Monsieur Vincent, je vous remercie.
Entretien réalisé en Août 2000 par Jérôme BOUTEILLER
Modifié le 18/09/2018 à 14h07

Les dernières actualités

scroll top