Sites de ventes aux Enchères : adieu les prix fixes

Jérôme Bouteiller
15 août 2000 à 00h00
0

Loin de l'imagerie des salles de ventes aux enchères, nécessitant l'expertise d'objets d'art, les sites d'enchères entre particuliers, version modernisées des petites annonces, se multiplient sur le net français et international. Possèdant de nombreuses s

Loin de l'imagerie des salles de ventes aux enchères, nécessitant l'expertise d'objets d'art, les sites d'enchères entre particuliers, version modernisées des petites annonces, se multiplient sur le net français et international. Possèdant de nombreuses s

Des plate-formes de transactions électroniques

Apparues aux Etats Unis avec Ebay.com, les sites de "ventes aux enchères" se sont multipliés sur le Net. Véritables plate-formes de transactions électroniques, ces sites ont pour objet l'optimisation de la relation entre l'offre et la demande, mettant fin au principe des "prix fixes", introduits par la grande distribution. Les enchères peuvent être interpersonnelles (1 à 1) sur des produits d'occasion. Mais les sites n'hésitent pas à pratiquer des enchères ascendantes pour des produits neufs (mise à prix à 1 franc), des enchères collectives sous forme d'achat groupés (plus y a d'acheteurs, plus le prix baisse) ou toute forme d'échanges impliquant un prix variable.

De multiples sources de revenus

Les sites de ventes aux enchères disposent de nombreuses sources de revenus. La première est la commission qu'ils prélèvent sur chaque vente réalisée. Cette commission peut être fixe (de l'ordre d'une dizaine de francs) ou variable (quelques %). La seconde source de revenus provient de la vente d'espaces publicitaire sur les différents supports du site (web, wap, e-mail). La 3e source de revenus provient d'un éventuel marketing direct, ciblé en fonction des attentes révélées par les membres du service. Enfin, les sites peuvent miser sur une internalisation du système de paiements. Comparable aux cartes de crédit mises en place par la grande distribution, ce système permet de réaliser un décallage de trésorerie entre la paiement par l'acheteur et le reversement au vendeur et d'en attendre des revenus financiers.

Assurance & Réputation

L'un des principaux points faibles des sites de ventes aux enchères provient de leur absence de contrôle des "vendeurs". En effet, il s'agît principallement de particuliers qui peuvent mentir sur la qualité du produit voire renoncer à envoyer l'objet vendu, même après avoir été payé. Pour faire face à ce risque et garder la confiance des consommateurs, les sites de ventes aux enchères doivent pratiquer un système de notation des vendeurs, afin que les internautes puissent juger de leur fiabilité et de leur honnêteté. Autre point, la souscription à des services d'assurance pour couvrir les risques lors de l'échange de produits.

Quelles barrières pour cette activité ?

Techniquement, il est assez facile de créer une plate forme logicielle dédiée aux ventes aux enchères. La difficulté consiste à créer un cercle vertueux (les objets en vente attirent les acheteurs, les acheteurs attirent les vendeurs). Dès que ce système est amorcé, les sites disposent alors d'une certaine protection face à de nouveaux entrants qui ne pourront acquérir les nouveaux utilisateurs qu'en dépensant beaucoup d'argent en publicité. Néanmoins, à côté des ebay, ibazar, qxl ou aucland, il se peut qu'apparaissent des sites d'enchères spécialisées sur un seul type de produits (automobiles, téléphones, arts) capables d'amorcer un cercle vertueux beaucoup plus facilement en raison de leur spécialisation. Tout comme pour la grande distribution, une co-existence entre ces deux types d'enseignes est donc à prévoir.
Jérôme BOUTEILLER, Août 2000
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
SFR dévoile sa Box 8, une box barre de son
Un timbre en édition limitée pour célébrer les 50 ans du premier pas sur la Lune
Netflix dévoile des résultats en baisse, notamment dans les pays où les tarifs ont augmenté
scroll top