AlternB ferme ses portes, jetant un doute sur l'avenir des sites d'hébergement

Jérôme Bouteiller
03 juillet 2000 à 00h00
0
Suite au vote de la loi sur la liberté de communication, faisant obligation au site d'hébergement d'identifier et de contrôler leurs membres, AlternB, dirigé par Valentin Lacambre, a décidé de fermer ses portes, jetant un doute sur l'avenir du secteur.

Les sites d'hébergement sont-ils condamner à quitter la France ou à fermer ? On peut légitimement se poser la question, alors que AlternB, l'un des pionniers français de l'hebergement (avec Mygale qui deviendra Multimania) annonce sa fermeture prochaine. Déjà échaudé par la médiatique affaire Estelle Hallyday, son directeur, Valentin Lacambre, semble vouloir jeter l'éponge : "Je n'ai aucune envie de me retrouver lundi avec 3 ou 4 huissiers devant ma porte. De toute façon je n'ai pas d'argent. Je ne veux pas aller à l'encontre de cette législation." déclare t'il au JDnet. Mais avec une capitalisation de 178 millions d'Euros et près de 500 000 membres, la décision pourrait être plus délicate pour le français Multimania. Une délocalisation est-elle envisageable ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
L'adoption de Firefox en chute de 85%
La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Quand Jean Castex avoue spontanément ne pas avoir téléchargé StopCovid
Annoncée lors du Battery Day, la Tesla Model S Plaid aura jusqu'à 840 km d'autonomie
RTX 3090 : NVIDIA calme les ardeurs des joueurs avant la sortie cet après-midi
Beyond Good & Evil 2 : une enquête lève le voile sur un développement chaotique
scroll top