AlternB ferme ses portes, jetant un doute sur l'avenir des sites d'hébergement

Par
Le 03 juillet 2000
 0

Suite au vote de la loi sur la liberté de communication, faisant obligation au site d'hébergement d'identifier et de contrôler leurs membres, AlternB, dirigé par Valentin Lacambre, a décidé de fermer ses portes, jetant un doute sur l'avenir du secteur.

Suite au vote de la loi sur la liberté de communication, faisant obligation au site d'hébergement d'identifier et de contrôler leurs membres, AlternB, dirigé par Valentin Lacambre, a décidé de fermer ses portes, jetant un doute sur l'avenir du secteur.

Les sites d'hébergement sont-ils condamner à quitter la France ou à fermer ? On peut légitimement se poser la question, alors que AlternB, l'un des pionniers français de l'hebergement (avec Mygale qui deviendra Multimania) annonce sa fermeture prochaine. Déjà échaudé par la médiatique affaire Estelle Hallyday, son directeur, Valentin Lacambre, semble vouloir jeter l'éponge : "Je n'ai aucune envie de me retrouver lundi avec 3 ou 4 huissiers devant ma porte. De toute façon je n'ai pas d'argent. Je ne veux pas aller à l'encontre de cette législation." déclare t'il au JDnet. Mais avec une capitalisation de 178 millions d'Euros et près de 500 000 membres, la décision pourrait être plus délicate pour le français Multimania. Une délocalisation est-elle envisageable ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top