UMTS : Le gouvernement renonce aux enchères mais envisage un droit d'entrée

Jérôme Bouteiller
15 avril 2000 à 00h00
0
La France va encore être la risée de la presse Anglo-Saxonne. Alors que la Grande Bretagne devrait toucher près de 200 milliards de francs pour la vente aux enchères de ses 5 licenses de téléphonie mobile de 3e génération, la France semble regretter son mode d'attribution. Souhaitant visiblement protéger ses champions nationaux d'une douloureuse surenchères financière avec des opérateurs étrangers aussi puissants que NTT ou Deutsche Telecom, le gouvernement français aavait hypocritement annoncé un mode d'attribution "qualitatif" pour l'étude des dossiers. Mais les montants records obtenus outre manche incitent finallement Bercy à envisager un système de "droit d'entrée" pour l'attribution de ces licences ... La solution définitive sera adoptée en juin. D'ici là, le gouvernement envisagera peut-être de proposer une 5e licence, pour se mettre au niveau britannique ..
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
scroll top