Spiralfrog ajoute EMI à son catalogue

01 juin 2018 à 15h36
0
SpiralFrog, qui proposera dès décembre 2006 le téléchargement de musique gratuit financé par la publicité, vient d'annoncer la signature d'un accord avec la maison de disques EMI, qui lui permettra d'enrichir son catalogue déjà agrémenté d'environ 300 000 titres estampillés Universal. Selon les termes de cet accord, SpiralForg pourra également proposer à ses utilisateurs l'accès aux paroles des chansons anglo-saxonnes du répertoire d'EMI.

Le modèle du « gratuit, financé par la publicité » s'appliquera-t-il avec succès au domaine de la musique en ligne ? A l'inverse de plateformes comme l'iTunes Music Store, qui propose l'achat de morceaux à l'unité, ou Napster qui commercialise des abonnements, SpiralFrog mise en effet sur le tout gratuit. Concrètement, les utilisateurs du service pourront librement accéder aux morceaux de leur choix mais devront, pour chaque téléchargement, accepter de visionner 90 secondes de publicités.

00354145-photo-logo-spiralfrog.jpg


Les fichiers obtenus pourront être lus depuis l'ordinateur qui a servi au téléchargement ou depuis un baladeur certifié PlaysForSure. SpiralFrog adoptera en effet le format Windows Media et les protections contre la copie qui lui sont associées. L'utilisateur devra donc, comme sur un service de type abonnement locatif, se connecter régulièrement au site pour renouveler et valider la licence de ses morceaux. Il est probable qu'il soit nécessaire, afin de renouveler son inscription gratuite, de visionner une nouvelle série de publicités à cet instant. Corollaire du recours au format Windows Media : les possesseurs d'iPod ne pourront profiter des fichiers téléchargés sur SpiralFrog.

« C'est un concept très intéressant qui mêle la publicité et le téléchargement de musique et d'autres services pour conquérir à nouveau les consommateurs détournée par la piraterie sur Internet », déclare Roger Faxon, co-directeur général d'EMI. L'arrivée d'EMI permet donc à SpiralFrog d'ajouter un certain nombre d'artistes renommés à son catalogue, des noms comme Nelly Furtado, Jay Z ou Kanye West qui devraient être particulièrement bien accueillis par la tranche des 15 - 34 ans, définie comme la cible prioritaire du service.

Le marché de la musique en ligne est décidemment en pleine ébullition. En attendant l'arrivée de SpiralFrog ou celle du baladeur Zune de Microsoft, les annonces se multiplient. Le chantre du réseau social MySpace a par exemple annoncé, en fin de semaine dernière, l'ouverture d'un service de téléchargement payant qui commercialisera les oeuvres de quelque trois millions d'artistes indépendants.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Test Android Froyo 2.2 : les nouveautés de la bêta passées au crible
iPhone 6 : un prototype (?) en vente sur eBay pour 7 000 dollars
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Ogg Vorbis & Xvid pour la platine DivX de Kiss
Mobinaute lance un comparateur de prix ainsi qu'une boutique en ligne
Comparateur de prix Clubic : du nouveau
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Haut de page