Données AOL : des têtes sont tombées

22 août 2006 à 12h07
0
L'affaire a fait grand bruit, et certains sites Web lui sont même entièrement dévolus : AOL a, par mégarde, diffusé récemment un fichier contenant les millions de requêtes effectuées par plusieurs centaines de milliers de ses abonnés via son portail. Ces informations relèvent bien sûr de la vie privée des utilisateurs du site et ne doivent en aucun cas être divulgué, surtout lorsque certains recoupements permettent de mettre un nom et une adresse sur quelques recherches pour le moins... exotiques ! Avocats et ligues de défense des consommateurs sont immédiatement montés au créneau pour dénoncer l'erreur d'AOL.

Après une telle bourde, il était plus ou moins inévitable qu'AOL prenne des mesures en interne, d'abord pour châtier les éventuels responsables, mais surtout pour montrer aux médias et à ses abonnés que l'affaire ne laisse pas le fournisseur d'accès indifférent. D'après l'agence Reuters, qui tire ses informations d'un mémo interne à AOL, trois têtes seraient « tombées », dont celle de Maureen Govern, qui occupait le poste de CTO (Chief Technology Officer), soit responsable des orientations techniques, au sein de la filiale de .

Selon le document obtenu par Reuters, Maureen Govern, qui supervisait donc la branche d'AOL concernée par cette erreur, aurait donné sa démission et partirait donc de son plein gré. On sait néanmoins, dans ce genre de situation, que la lettre de démission n'est souvent qu'un moyen de ménager les susceptibilités et d'organiser un départ sans pertes et fracas. Certains médias américains affirment d'ailleurs qu'il s'agit d'un renvoi pur et simple. Deux autres employés d'AOL auraient été remerciés en même temps que Maureen Govern, à commencer par le chercheur responsable de la mise en ligne des données.

Pour AOL, il s'agit maintenant de regagner la confiance de ses abonnés et de redorer son blason. « Nous devons gagner leur confiance chaque jour, grâce à chacune de nos actions », déclare Jonathan Miller, PDG d'AOL, dans ce mémo interne cité par Reuters. Une équipe spéciale, chargée de revoir la façon dont AOL traite les informations relatives à ses abonnés et visiteurs, a par ailleurs été mise en place, afin d'éviter qu'une telle mésaventure ne se reproduise.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page