"E-mailing et protection de l’utilisateur : Zoom sur le MAAWG", une tribune de Denis Olivier

0
Denis Olivier, directeur associé en charge de la Recherche et du Développement chez Dolist, nous propose cette tribune libre dans laquelle il présente le MAAWG, un cercle de réflexion confidentiel dévolu aux questions relatives à la la chaine de l'e-mail marketing.

00B4000003038976-photo-denis-olivier.jpg
Le MAAWG, The Messaging Anti-Abuse Working Group, est une organisation internationale qui fédère les plus grands opérateurs mondiaux de l'e-mail marketing et de l'industrie Internet. On compte parmi ces acteurs les FAI, les éditeurs de logiciels anti-spam, les organismes de standardisation des protocoles d'envois, les organismes en charge du blacklistage et bien entendu, les routeurs.

Les membres de ce groupe de travail industriel ont donc pour objectif de réfléchir aux moyens qu'il faut mettre en œuvre pour sécuriser et fiabiliser la chaine de l'e-mail marketing et pour protéger les internautes contre les abus du spam, les virus, les attaques par saturation et toutes autres formes d'exploitation d'outils de communication liés à Internet pouvant porter préjudice.

Nous avons adhéré au MAAWG il y a plus d'un an. Il s'agit indéniablement d'un organisme incontournable du secteur auquel tous les professionnels de notre marché devraient être rattachés. Il est assez impressionnant de retrouver Dolist, structure 100% française, au milieu des leaders internationaux. Mais si nous souhaitons rester précurseurs en termes de technicité et anticiper les comportements à adopter face à l'évolution du marché, nous devons être présents dans cette réflexion internationale. Notre adhésion est indissociable de notre positionnement de prestataire technique attaché à la déontologie et aux bonnes pratiques de l'e-mail marketing.

Le MAAWG organise traditionnellement trois grandes réunions annuelles ouvertes uniquement aux membres et aux experts invités. L'objectif de ces manifestations est d'encourager des discussions franches et de partager des techniques innovantes pour mieux protéger les consommateurs et assurer la bonne délivrabilité des messages dits “légitimes”.

Ces rendez-vous sont de réelles séances de travail qui conduisent à l'élaboration des bonnes pratiques du secteur et à leur publication. Et c'est avec l'appui de conférences organisées en tables rondes, d'exposés de spécialistes sur de nouveaux travaux et de discussions à huis clos sur des sujets anti-spam sensibles que les membres du MAAWG étudient tous les aspects d'un problème donné, y compris les technologies, les collaborations industrielles et les politiques publiques. Face à la nature sensible des échanges, tous les adhérents sont soumis à une clause de confidentialité.

A chaque réunion du MAAWG, ce sont tout de même 200 à 300 membres qui se réunissent. On rencontre donc les représentants d'entreprises telles qu'AOL, Apple, Cisco Systems, Eloqua Corporation, Facebook, France Télécom, Goodmail Systems, Internet Initiative Japan, McAfee, Microsoft, Orange, Return Path, Spamhaus, Symantec ou encore Yahoo!

Cette dernière édition a été centrée autour du thème de “la protection de l'utilisateur final“. Parmi les sujets de discussion, nous avons abordé entre autres la navigation Internet sécurisée, le futur des clients de messagerie, la sécurité des webmails, la sécurité et les réseaux sociaux, la sécurité DNS port 53, l'authentification et DKIM, la protection des réseaux sans fils, les bonnes pratiques e-mailing, les boucles de rétroaction ainsi que les résultats statistiques des e-mails aux Etats-Unis et en Europe.

Lorsque l'on constate que durant l'année 2009 le pourcentage de courriels dans le monde identifiés comme abusifs est supérieur à 90%, alors oui, le rôle du MAAWG prend tout son sens. Il faut comprendre que l'existence de cette organisation est essentielle si l'on souhaite parvenir un jour à endiguer les éléments pollueurs comme le spam, crédibiliser et homogénéiser les pratiques de tout le secteur de l'e-mail marketing ainsi que la législation qui l'encadre.

En ce qui concerne plus particulièrement Dolist, ces séances de travail nous offrent la possibilité de partager et d'optimiser notre savoir-faire en termes de délivrabilité, de suivre les avancées technologiques ainsi que de préparer l'avenir technique par l'élaboration de méthodes communes. Par ailleurs, ces rencontres permettent de maintenir nos relations avec nos partenaires actuels, et, dans le cadre de notre politique de développement, de lier de nouveaux contacts industriels avec les acteurs majeurs du marché.
Modifié le 18/09/2018 à 14h43
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

BitDefender : oups, Windows 64 bits n'est pas un virus
Sygic Mobile Maps : enfin du guidage GPS pour N900
Navigateurs : Opera passe en 10.51
Royaume-Uni : le très haut débit pour tous en 2020
Sapphire : une Radeon HD 5850 overclockée avec 2 Go
Skype : les fondateurs lancent un fonds d'investissement
Sony met à niveau ses Vaio E pour le printemps
USA : des CD à moins de 10 dollars chez Universal
SSD: Intel propose un pilote pour le TRIM en RAID (màj)
NComputing veut virtualiser un bureau Windows sur la TV
Haut de page