Le portail Internet Yahoo! fête ses 15 ans

Guillaume Belfiore
Lead Software Chronicler
01 mars 2010 à 11h14
0
00E6000002930462-photo-yahoo-logo.jpg
Initialement présenté sous la forme d'un répertoire de sites Internet sélectionnés manuellement, Yahoo! fut créé en janvier 1994 et devenu une société Internet le 1er mars 1995. Quinze ans plus tard, la firme de Sunnyvale est devenue un pilier de l'Internet qui entend bien reprendre son souffle et oublier ces dernières années chaotiques aussi sur bien sur le plan financier qu'organisationnel.

Un pilier du web
Aujourd'hui Yahoo! reste l'une des destinations privilégiées des internautes. Avec ses 50 millions de visiteurs uniques par mois, Yahoo! News est ainsi le premier portail d'actualités généralistes de la Toile. Le service de courriers électroniques Yahoo! Mail continue de croître et enregistre de son côté 320 millions d'utilisateurs dans le monde (dont +de 6 millions en France) et se place en seconde position derrière Hotmail. Dans leur domaine respectif, les sites de Yahoo! Finance, Sports, Answers ou Games sont pour leur part dans le top 3 face à la concurrence. Au fil des années, la stratégie de Yahoo! a cependant connu plusieurs lacunes, notamment dans le domaine du web social.

Communautaire : on a loupé le coche
Alors que les services communautaires fleurissent de part et d'autre de la Toile, Yahoo! est souvent critiqué pour ne pas avoir su tirer son épingle du jeu. Yahoo! 360, la première tentative lancée au mois d'avril 2005, ne connut pas le succès espéré devant le leader de l'époque MySpace. Yahoo! s'est ensuite essayé à Mash, puis à Kickstart sans plus de succès. Finalement la société a décidé de changer de politique avec sa stratégie d'ouverture. C'est ainsi que la firme a décidé de s'allier à ses ennemis. Facebook, Twitter, YouTube et autres ont ainsi fait leur apparition au sein de Yahoo! Mail et même sur la page d'accueil yahoo.com. Yahoo! a également signé plusieurs partenariats pour intégrer Facebook et Twitter à des endroits stratégiques sur son portail.

02930612-photo-yahoo-page.jpg


Trop d'acquisitions tue la stratégie
De Konfabulator à MyBlogLog en passant par Delicious ou Flickr, Yahoo! a multiplié les acquisitions au point de perdre toute stratégie de croissance. Pendant quelques années, le portail offrait ainsi plusieurs fois le même service sur différents produits : Delicious Vs Yahoo! Bookmarks Vs MyWeb, Yahoo! Photos Vs Flickr... Ce manque de stratégie provoqua plusieurs remous au sein des différentes équipes de développement. C'est également sur cette « obésité » que la PDG Carol Bartz souhaite travailler en fermant à tour de bras les services les moins rentables de la société pour recentrer sa stratégie sur les produits phares de la marque. Si contrairement à AOL Yahoo! n'a pas fermé ses portes en France, ces remaniements internes ont entrainé plusieurs vagues de licenciements au niveau mondial, dont 15% des effectifs dans l'Hexagone.

L'alliance avec Microsoft
Pour Yahoo!, ces dernières années furent également marquées par plusieurs séries de discussions avec Microsoft. En février 2008, Steve Ballmer fit publier un communiqué annonçant son intention de racheter le portail pour la somme de 44,6 milliards de dollars à hauteur de 31 dollars par action. Jerry Yang, alors à la tête de Yahoo, refusa catégoriquement. Par la suite, les deux parties ont tenté de trouver un accord. C'est finalement en juillet dernier que l'on apprend les détails de cette entente dans le domaine de la recherche. Pour beaucoup, il s'agit d'une défaite monumentale de Yahoo! sur ce marché, même si la société certifie qu'il n'en est rien et reconnaît ne pas avoir été très claire sur ses intentions.

La firme n'est pas toujours perçue d'un bon oeil par le geek d'aujourd'hui. Il faut dire qu'en comparaison à Google, Yahoo! communique très peu sur ses projets internes aussi bien en matière de développement que dans le domaine de la recherche. Quinze ans plus tard, Yahoo! reste tout de même une icône incontournable de la Toile dans plusieurs domaines et continue de prendre des risques par exemple en changeant radicalement sa page d'accueil ou en repensant de fond en comble ses différentes stratégies internes. Reste à savoir si le portail saura sortir de cet âge ingrat et trouver sa maturité dans les quinze prochaines années.

Guillaume Belfiore

Lead Software Chronicler

Lead Software Chronicler

Je suis rédacteur en chef adjoint de Clubic, et plus précisément, je suis responsable du développement éditorial sur la partie Logiciels et Services Web.

Lire d'autres articles

Je suis rédacteur en chef adjoint de Clubic, et plus précisément, je suis responsable du développement éditorial sur la partie Logiciels et Services Web.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page

Sur le même sujet