Dailymotion accueille EMI, Warner remercie Jiwa

Par
Le 10 février 2010
 0
00f0000002437984-photo-logo-dailymotion.jpg
Dailymotion a aujourd'hui annoncé avoir signé un partenariat avec la major EMI. Les vidéos musicales de la maison de disque seront disponibles sur la plateforme de vidéo à la demande à partir de fin mars, par le biais du site internet, de sa déclinaison mobile, de l'application iPhone ou encore des chaines accessibles par les bouquets de télévision de certains fournisseurs d'accès à internet. Le catalogue d'EMI comprend des artistes tels que Coldplay, Robbie Williams, Charles Aznavour, Diams ou David Guetta. Dailymotion profite enfin de cette annonce pour clamer qu'il est visité par 65 millions de visiteurs uniques dans le monde, sans préciser sur quelle période.

Les nouvelles sont moins roses pour Jiwa, le service de diffusion en continu de musique à la demande, qui annonce quant à lui que la major Warner Music a rompu le contrat qui les liait. Le catalogue de cette maison de disques, qui regroupe Madonna, Christophe Mae, Sliimy ou les BB Brunes, sera donc prochainement limité à l'écoute d'extraits de 30 secondes, conformément à ce qu'autorise la loi.

Au cours d'un court entretien, le fondateur et PDG de Jiwa Jean-Marc Plueger nous a affirmé qu'il regrettait que Warner soit si frileux vis-à-vis des nouveaux canaux de distribution, en donnant l'exemple des péripéties qu'a récemment connu YouTube avec cette major. S'il reconnait « avoir du retard sur les avances » que sa société doit à Sony Music, il assure en revanche être en règle avec Warner, bien que l'exploitation de son catalogue ne soit pas rentable. La major avait réclamé un minimum garanti de 100 000 euros pour une période de 18 mois.

00a0000002059174-photo-logo-jiwa.jpg
Le seul catalogue rentable serait en fait celui d'Universal qui, bien qu'il représente la plus importante part de marché en terme de nombre de morceaux, n'a toutefois pas tiré Jiwa à l'équilibre. Ses 300 000 euros de revenus publicitaires en 2009 ne couvrent pas la facture de 1 million d'euros des ayants droit.

Jiwa compte désormais limiter drastiquement les royalties en mettant l'accent sur un concept de radios communautaires, qu'il n'a pas encore détaillé. En attendant, le site internet appelle aux dons, au moyen d'un coup de fil ou d'un SMS surtaxé, qui donne droit à une distinction sur sa page de profil et à la promesse de futures surprises.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top