Orange inciterait au piratage avec ses chaines exclusives

12 janvier 2010 à 16h49
0
00A0000002486902-photo-logo-orange.jpg
L'exclusivité de certaines chaines de télévision d'Orange, jusqu'à présent réservées aux seuls abonnés du fournisseur d'accès à Internet, inciterait au piratage. C'est en tout cas ce qu'a conclu la commission Hagelsteen, chargée par François Fillon de mesurer l'impact des exclusivités dans le secteur de la télévision payante, dont le rapport a été publié lundi.

Celui-ci avait été demandé en octobre dernier par le Premier ministre, suite à la publication d'un avis de l'Autorité de la concurrence défavorable aux exclusivités. L'Autorité avait effectivement publié le 7 juillet 2009 un avis dans lequel il réclamait que le législateur fixe « des règles du jeu claires », consistant notamment à interdire les exclusivités aux fournisseurs d'accès, sauf pour les services « innovants » dans la limite d'un à deux ans.

Si les fournisseurs d'accès à Internet Free et SFR limitent presque leur activité de distribution à un bouquet gratuit et cèdent l'essentiel du marché de la télévision payante aux offres CanalSat par ADSL et Canal+ Le Bouquet, Orange concurrence quant à lui Canal+ avec ses bouquets Orange Sport et Orange Cinéma Séries, réservés à ses abonnés.

La commission Hagelsteen note que l'offre triple play d'Orange est proposée à un tarif sensiblement plus élevé que ses concurrents (de l'ordre de 10 euros), ce qui « peut (notamment) constituer une incitation supplémentaire au téléchargement illégal et au visionnage pirate des programmes ». Elle a ainsi estimé à son tour « que la stratégie d'Orange comporte nombre d'inconvénients, à court, moyen et long termes, qui ne rendent pas son maintien souhaitable. »

L'idée d'une loi interdisant le recours aux exclusivités, réclamée par l'Autorité de la concurrence mais jugée trop complexe par la commission, a cependant été écartée. La commission préconise en revanche une régulation par « une autorité sectorielle », potentiellement le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), « sur un mécanisme de notification préalable des exclusivités de transport ». Il appartiendrait à cette autorité de saisir l'Autorité de la concurrence le cas échéant.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Cyberpunk 2077 : malgré les promesses de CD Projekt, le studio passe en mode crunch
L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Un ancien cadre dévoile la stratégie de Facebook pour être aussi addictif que le tabac
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
Fortement attendue, l'application britannique de traçage de la COVID massivement téléchargée
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
Enchères 5G : Orange montre ses muscles, Free Mobile en retrait, le bilan de ce jour 1
scroll top